Vous êtes :  Accueil > Tshirts > Dignity Returns

  • Dignity Returns

Cambodge - Marks & Spencer doit indemniser les travailleuses de Chung Fai

recherche
par marque

A.S. AdventureAdidasAldi
AppleAsics
B&CBel&BoBenetton
BershkaC&A
CarrefourCasinoCassis
ChampionCharles Vögele
ColruytCora
Diadora
DieselDisneyDreamland
E5 ModeEsprit
FilaFilippa K
G-StarGapGsus Industry
H&MHasbro
HemaHitachiHTC
InditexInno
InWearJack&JonesJBC
Kappa
LacosteLeeLevi's
LG ElectronicsLidl
Lola&LizaLottoM&S Mode
MangoMarks & SpencerMassimo Dutti
MattelMaxitoysMayerline
Mer du NordMexxMizuno
MotorolaNew Balance
New YorkerNikeNitendo
NokiaO'NeillOlivier Strelli
OnlyOtto
PaprikaPimkiePlayStation
PremamanPromod
Pull & BearPumaReebok
RIMRiver Woodss.Oliver
SamsungScapa Sports
Sony EricssonSpeedoSpringfield
Street OneSuperdry
Talking FrenchThe Cotton Group
ToysRusTrafic
TriumphUmbroUterquë
Vero Moda
WEWilson
WranglerXboxZara
Zeeman

par produit

Ballons de footConsole de jeuxGSM
JeansJouetOrdinateur portable
SmartphoneTablettesVestes
Vêtements de modeVetements et chaussures de sportVêtements promotionnels

Dignity Returns

Dignity Returns est la marque des T-shirts produits par la Solidarity factory, une coopérative de travailleurs en Thaïlande.

La coopérative est née suite à la fermeture de l’usine Bed and Bath en Thaïlande, qui produisait alors pour des marques prestigieuses comme Nike, Gap, Adidas, Reebok et Umbro.

Les conditions de travail y étaient rudes : travailler 60 heures de travail d’affilée n’y étaient pas rare. Les travailleurs recevaient des stupéfiants pour tenir le coup.

La fermeture de l’usine, du jour au lendemain, laisse les travailleurs exsangues, sans paiement des salaires dus et sans indemnité de fermeture. Après trois mois de mobilisation pour tenter de faire respecter leurs droits, certains travailleurs décident de créer leur propre unité de production, d’être leur propre patron, de servir d’exemple et de supporter les travailleurs en lutte dans d’autres usines. C’était en 2003. La Solidartity factory était née. Un exemple unique dans l’industrie thaïlandaise.

Le projet est en pleine évolution. Un partenariat se développe avec une autre coopérative, La Alamena, en Argentine. Après 6 ans de travail coopératif, et pas mal d’apprentissage, la Solidarity factory veut aujourd’hui étendre son marché.

 

Contactez-nous pour en savoir plus

25 organisations membres

avec le soutien de

réseaux internationaux