Nike, Pay Your Workers

06 Oct 2021
Nike, Pay Your Workers

L’entreprise américaine annonce un résultat de 44,5 milliards USD pour l’année fiscale 2021, en croissance de 19%. Pour ses actionnaires, Nike enregistre un bénéfice par action à 3,56 dollars, soit une hausse de 123 %. Dans le même temps, des travailleur·euses de sa filière d’approvisionnement doivent faire face à des salaires impayés, au non-versement de leurs indemnités de licenciement, à une répression syndicale accrue.

Le rapport de la Clean Clothes « Still un(der)paid in the pandemic » estime le déficit salarial global et le défaut de paiement des indemnités de licenciement dans l’industrie de la confection de vêtement à plus de 11 milliards de dollars USD, soit près de 10 milliards d’euros, entre les mois de mars 2020 et mars 2021.

Au Cambodge, les 1200 travailleur·euses de l’usine Violet Apparel, une usine sous-traitante indirecte de Nike, licencié·es après sa fermeture en juillet 2020 réclament toujours les 343 174 dollars USD d’indemnités de licenciement dus. Une étude faite sur base de 6 sites de production de l’entreprise estime le déficit salarial à 7,5 millions de dollars dans la filière de Nike entre mars 2020 et mai 2021. Les travailleur·euses cambodgien·nes licencié·es du fait de la pandémie n’auraient reçu qu’un tiers des indemnités qui leur étaient dues, soit potentiellement 78 millions de dollars USD d’indemnités impayées à l’échelle du pays.

Nike bénéficie depuis de nombreuses années d’une main d’œuvre à très bas coût dans ses filières délocalisées. Selon l’enquête Fashion Checker, Nike n’est pas en mesure de prouver qu’un salaire vital est payé aux travailleur·euses de sa filière d’approvisionnement. L’entreprise ne communique aucun plan d’action pour tendre vers le paiement d’un salaire vital aux travailleur·euses, seule garantie de conditions de vie dignes. De manière générale, seules quelques-unes des 247 entreprises analysées sur le Fashion Checker peuvent démontrer que certains des travailleur·euses de leur filière d’approvisionnement gagnent un salaire vital. Dans de telles circonstances, les effets d’une crise sont d’autant plus dommageables pour les milliers de travailleur·euses concerné·es.

Un Accord international juridiquement contraignant sur les salaires, les indemnités de licenciement et la liberté syndicale entre les entreprises du secteur de la mode et du vêtement de sport et les syndicats peut mettre fin à cette injustice. Cette demande est au cœur de la campagne Pay Your Workers soutenue par plus de 230 syndicats et organisations de la société civile à échelle internationale.

EN SAVOIR PLUS

Plus d’infos et pétition sur la page de la campagne PayYourWorkers RespectLabourRights

Plus d’infos sur la transparence et les pratiques des marques en matière de salaire, rendez-vous sur le Fashion Checker