Vous êtes :  Accueil > Actualités

Cambodge - Marks & Spencer doit indemniser les travailleuses de Chung Fai

recherche
par marque

A.S. AdventureAdidasAldi
AppleAsics
B&CBel&BoBenetton
BershkaC&A
CarrefourCasinoCassis
ChampionCharles Vögele
ColruytCora
Diadora
DieselDisneyDreamland
E5 ModeEsprit
FilaFilippa K
G-StarGapGsus Industry
H&MHasbro
HemaHitachiHTC
InditexInno
InWearJack&JonesJBC
Kappa
LacosteLeeLevi's
LG ElectronicsLidl
Lola&LizaLottoM&S Mode
MangoMarks & SpencerMassimo Dutti
MattelMaxitoysMayerline
Mer du NordMexxMizuno
MotorolaNew Balance
New YorkerNikeNitendo
NokiaO'NeillOlivier Strelli
OnlyOtto
PaprikaPimkiePlayStation
PremamanPromod
Pull & BearPumaReebok
RIMRiver Woodss.Oliver
SamsungScapa Sports
Sony EricssonSpeedoSpringfield
Street OneSuperdry
Talking FrenchThe Cotton Group
ToysRusTrafic
TriumphUmbroUterquë
Vero Moda
WEWilson
WranglerXboxZara
Zeeman

par produit

Ballons de footConsole de jeuxGSM
JeansJouetOrdinateur portable
SmartphoneTablettesVestes
Vêtements de modeVetements et chaussures de sportVêtements promotionnels

Tazreen : C&A propose des indemnités largement insuffisantes

14-03-2013

C&A a annoncé des indemnités pour les victimes de l’incendie de l’usine Tazreen. Le montant annoncé représente moins de 4% du montant nécessaire. achACT appelle C&A à négocier les indemnités et le mode de versement directement avec les syndicats du Bangladesh. Cette demande s’appuie notamment sur le rapport FATAL FASHION que viennent de publier SOMO et la Clean Clothes Campaign et qui démontre la responsabilité des marques et enseignes pour assurer que leurs vêtements soient produits dans des conditions respectueuses des droits de l’Homme au travail.

Trois mois après le tragique incendie de l’usine Tazreen, le 24 Novembre 2012, la plupart des familles des 112 travailleurs tués n'ont reçu aucune indemnité. La majorité des travailleurs blessés sont également laissés à leur propre sort. Jusqu’à présent, les montants des indemnités versées par certaines entreprises clientes de l’usine sont loin d'être suffisants et justes.

Dans le cas du récent incendie de Smart Export qui a tué 8 travailleuses le 26 janvier dernier, deux des enseignes clientes de l’usine ont négocié un programme d’indemnisation avec les syndicats locaux. Cet accord illustre comment les marques et enseignes peuvent assumer un rôle responsable dans le cadre de la remédiation. C&A, KIK, Wal-Mart et Li & Fung pourraient suivre cet exemple.

Écrivez à C&A, Kik, Walmart, Li&Fung et Edinborough Woollen Mills.

Smart Export : syndicats et clients trouvent un accord sur l’indemnisation des victimes

Le mois dernier, Inditex et New Look ont en effet négocié les indemnités avec les syndicats du Bangladesh pour les familles de 8 travailleuses tuées dans l'incendie de l’usine Smart Export du 26 janvier dernier. L'accord se base sur les normes internationales et sur les précédents au Bangladesh. L’accord couvre la perte de revenu pour les familles des travailleurs tués, les dommages pour les travailleurs blessés et les familles des travailleurs tués et les coûts d’éducation des enfants des victimes. La famille de chaque travailleur tué recevra au minimum 1.049.000 BDT (10.230€).

Les clients de Tazreen doivent suivre l’exemple

Le 26 février dernier, C&A a communiqué sa position sur l’indemnisation des victimes de Tazreen. Cette position a été développée sans la participation des syndicats et sans se baser sur les bons exemples existants. L’indemnité de 100.000 BDT (980 €), proposée par C&A à chaque famille de travailleurs tués, ne représente que 4 % du montant nécessaire et à peine 10% de la contribution que devrait assumer les enseignes clientes. Jusqu’ici, seule Li & Fung a fourni une indemnité de maximum 100.000 BDT (980 €) à une minorité de victimes. Les autres enseignes clientes n’ont encore pris aucun engagement.

La semaine dernière, C&A a signalé qu'il voulait rencontrer les syndicats Bangladeshis qui soutiennent les victimes. Il est maintenant temps pour C&A et les autres enseignes impliquées de négocier une indemnisation intégrale et juste de toutes les victimes de l’incendie de Tazreen. Les indemnités doivent couvrir la totalité des pertes de revenu, des dommages, des traitements médicaux et de frais d’éducation des orphelins.

achACT et la Clean Clothes Campaign appellent également C&A à signer le protocole sur la sécurité des bâtiments et la prévention des incendies afin d’éviter tout nouveau drame mortel.

Écrivez à C&A, Kik, Walmart, Li&Fung et Edinborough Woollen Mills

C&A envisage de rejoindre le programme de prévention proposé par les syndicats

achACT salue la volonté de C&A de réexaminer le protocole sur la sécurité des bâtiments et la prévention des incendies dans les usines d’habillement au Bangladesh et appelle C&A à le signer immédiatement. Il s’agit d’un programme d'actions préventives et correctrices mis au point par les syndicats du Bangladesh, avec le soutien d’IndustriALL et de la Clean Clothes Campaign, et déjà signé par PVH (Calvin Klein et Tommy Hilfiger) et Tchibo.

C&A a par ailleurs annoncé le renforcement de ces audits de sécurité incendie tout en reconnaissant que ces audits, mêmes renforcés, sont peu susceptibles d’aboutir seul à des améliorations concrètes. Par exemple, les sorties dégagées pour l’inspection sont à nouveau bloquées le lendemain. Un programme sérieux de prévention et de sécurité doit conférer un rôle central aux organisations syndicales, tant dans la négociation au sein de comité de prévention et sécurité que dans la formation des travailleurs sur leurs droits, y compris celui de refuser des conditions de travail dangereuses.

Enfin, sans soutien financier, ni des prix qui permettent de financer les améliorations nécessaires pour éliminer les dangers, il parait peu probable que les usines à risque réaliseront les travaux nécessaires. Les travailleurs devront donc continuer à travailler dans un environnement dangereux, où ils risqueront toujours leur vie.

25 organisations membres

avec le soutien de

réseaux internationaux