Vous êtes :  Accueil > Actualités

Cambodge - Marks & Spencer doit indemniser les travailleuses de Chung Fai

recherche
par marque

A.S. AdventureAdidasAldi
AppleAsics
B&CBel&BoBenetton
BershkaC&A
CarrefourCasinoCassis
ChampionCharles Vögele
ColruytCora
Diadora
DieselDisneyDreamland
E5 ModeEsprit
FilaFilippa K
G-StarGapGsus Industry
H&MHasbro
HemaHitachiHTC
InditexInno
InWearJack&JonesJBC
Kappa
LacosteLeeLevi's
LG ElectronicsLidl
Lola&LizaLottoM&S Mode
MangoMarks & SpencerMassimo Dutti
MattelMaxitoysMayerline
Mer du NordMexxMizuno
MotorolaNew Balance
New YorkerNikeNitendo
NokiaO'NeillOlivier Strelli
OnlyOtto
PaprikaPimkiePlayStation
PremamanPromod
Pull & BearPumaReebok
RIMRiver Woodss.Oliver
SamsungScapa Sports
Sony EricssonSpeedoSpringfield
Street OneSuperdry
Talking FrenchThe Cotton Group
ToysRusTrafic
TriumphUmbroUterquë
Vero Moda
WEWilson
WranglerXboxZara
Zeeman

par produit

Ballons de footConsole de jeuxGSM
JeansJouetOrdinateur portable
SmartphoneTablettesVestes
Vêtements de modeVetements et chaussures de sportVêtements promotionnels

Apple et Samsung : des contrôles mais peu d'actions

17-12-2012

Multiplication des contrôles mais peu d’actions contre les abus des droits humains.

Cela devient un rendez-vous annuel. En plein rush des achats de tablettes, smartphones et autres iBooks, achACT dresse un bilan des évolutions de l’industrie de l’électronique portable en matière de conditions de travail dans les usines de production. achACT analyse avec ses partenaires les engagements pris par les leaders du secteur.

Cette année, les géants Apple et Samsung se partagent la vedette. Face à une critique croissante, le premier va fêter sa première année d’adhésion à la Fair Labor Association (FLA) sensée contribuer à améliorer les conditions de travail dans les usines de ses fournisseurs, et en particulier chez Foxconn. Dans son sillage, Samsung engage timidement une démarche d’audits sociaux tout en s’affichant contre la création de syndicats dans ses propres unités de production autant que chez ses fournisseurs. Faute de remettre en cause leurs profits exubérants et les  pratiques d’approvisionnement qu’ils sous-tendent (bas prix, délais de livraison extrêmement courts, pression sur les fournisseurs) et malgré les messages optimistes de la FLA concernant Apple, les conditions de travail ne s’améliorent ni chez l’un, ni chez l’autre de manière sensible ni durable.

Pire, Samsung reste inactif face à la multiplication de cas de cancers liés principalement à la fabrication de semi-conducteurs. 145 de ses employés en sont atteints et 56 en sont déjà morts. Niant sa responsabilité, Samsung refuse d’indemniser les victimes, d’enlever de la production les produits les plus toxiques, pire, ne s’engage même pas dans des mesures de prévention telles que l’information des travailleurs sur les risques professionnels.

Les deux profils d’entreprises dressés ci-dessous se basent sur des recherches de terrain et des campagnes menées par des organisations chinoises et coréennes de défense des droits des travailleurs. Avec achACT, ces organisations participent au réseau Goodelectronics qui vise à défendre les droits humains des travailleurs dans l’industrie de l’électronique portable.

 

Découvrez les profils de Samsung et Apple

25 organisations membres

avec le soutien de

réseaux internationaux