Vous êtes :  Accueil > Actualités

Cambodge - Marks & Spencer doit indemniser les travailleuses de Chung Fai

recherche
par marque

A.S. AdventureAdidasAldi
AppleAsics
B&CBel&BoBenetton
BershkaC&A
CarrefourCasinoCassis
ChampionCharles Vögele
ColruytCora
Diadora
DieselDisneyDreamland
E5 ModeEsprit
FilaFilippa K
G-StarGapGsus Industry
H&MHasbro
HemaHitachiHTC
InditexInno
InWearJack&JonesJBC
Kappa
LacosteLeeLevi's
LG ElectronicsLidl
Lola&LizaLottoM&S Mode
MangoMarks & SpencerMassimo Dutti
MattelMaxitoysMayerline
Mer du NordMexxMizuno
MotorolaNew Balance
New YorkerNikeNitendo
NokiaO'NeillOlivier Strelli
OnlyOtto
PaprikaPimkiePlayStation
PremamanPromod
Pull & BearPumaReebok
RIMRiver Woodss.Oliver
SamsungScapa Sports
Sony EricssonSpeedoSpringfield
Street OneSuperdry
Talking FrenchThe Cotton Group
ToysRusTrafic
TriumphUmbroUterquë
Vero Moda
WEWilson
WranglerXboxZara
Zeeman

par produit

Ballons de footConsole de jeuxGSM
JeansJouetOrdinateur portable
SmartphoneTablettesVestes
Vêtements de modeVetements et chaussures de sportVêtements promotionnels

Action (presque) à poil pour un salaire vital

02-09-2015

Mercredi 2 septembre, vers midi et demi, une quarantaine de militants et représentants d’achACT, de la Schone Kleren Campagne, du CNCD - 11.11.11, de la FGTB, de la FGTB-CG, de la CSC, du MOC, de Solidarité Mondiale et du CRIE d'Harchies se sont mis "presque à poil pour un salaire vital" en plein milieu de la rue Neuve à Bruxelles.

Ils ont retiré le haut, renvoyant leur T-shirt ou leur chemise pour « défaut de fabrication ». Ils ont ainsi dénoncé les conditions salariales contraires aux droits de l’Homme auxquelles les travailleuses et travailleurs de l’habillement sont confrontés, partout dans le monde.

« Quasiment tous nos vêtements comportent un grave défaut de fabrication » déclare Carole Crabbé, coordinatrice d’achACT. « Les salaires payés à celles et ceux qui les fabriquent ne leur permettent pas de couvrir leurs besoins fondamentaux et ceux de leur famille. C’est le cas non seulement au Bangladesh, au Cambodge, en Turquie, en Géorgie mais aussi au sein-même de l’Union européenne, en Roumanie ou même en Italie. Ils ne leur prodiguent pas un salaire vital. Nous sommes ici pour soutenir les travailleurs mobilisés pour défendre leur droit à un salaire vital et pour interpeller les marques et les décideurs politiques européens sur les pratiques et les règles commerciales qui sont à l’origine de ces violations. »

Après un discours mobilisateur, les participants à l’action ont enlevé leurs chemises et T-shirts et les ont déposés sur une pile de vêtement estampillée « Défaut de fabrication : manque de salaire vital ». Ils ont ensuite brandi d’énormes lettres formant le slogan de la campagne « Living Wage Now » et ont réclamé « Un salaire vital maintenant ! » D’autres brandissaient quant à eux des pancartes illustrant la différence entre les salaires perçus par les travailleuses et les salaires vitaux qu’elles devraient toucher pour vivre dignement : la plupart du temps, elles ne gagnent même pas 50% d’un salaire vital.

video_action_presque_a_poil

>>> Vidéo de l'action

>>> Photos de l'action

Campagne et pétition Living Wage Now

Depuis près de 3 ans, l’association achACT et son réseau international, la Clean Clothes Campaign, mènent une campagne de mobilisation qui vise à interpeller les entreprises et les décideurs politiques à propos de cette violation systématique des droits de l’Homme dont profitent largement les entreprises et consommateurs européens. achACT ne se satisfait pas des discours qui se multiplient  ce propos mais plaide pour des actions concrètes qui se traduisent par une augmentations sensible des salaires.

La pétition internationale Living Wage Now, portée par la Clean Clothes Campaign dans 17 pays européens,  a déjà été signée par près de 115 000 citoyens.

Cette pétition sera remise à des marques et décideurs politiques européens le 13 octobre à midi à Bruxelles, lors d’un Forum International (Living Wage Now Forum) qui fera le point sur le salaire vital des travailleurs du secteur de l’habillement.

Le Forum international Living Wage Now – Du discours à l’action

Cette rencontre de trois jours fera le bilan des initiatives prises ces dernières années en faveur d’un salaire vital et tracera de nouvelles perspectives d’action. Des dizaines de représentants des travailleurs des quatre coins du monde (Bangladesh, Cambodge, Indonésie, Inde, Sri Lanka, Haïti, Turquie, Géorgie…), d’achACT et de la Clean Clothes Campaign seront présents pour partager leurs témoignages et expertises, ainsi que des représentants de marques et des décideurs politiques européens. achACT leur adressera des demandes précises et attendra de leur part des réponses concrètes.

Des moments seront également ouverts au grand public, notamment la diffusion du documentaire acclamé The True Cost et  la remise de la pétition  Living Wage Now .

Le Forum Living Wage Now sera donc un moment unique, qui permettra de faire le point sur les avancées obtenues depuis le début de la campagne, mais surtout d’inciter les marques et les politiques à s’engager et à mettre en œuvre des mesures réellement efficaces et à enfin passer du discours à l’action

25 organisations membres

avec le soutien de

réseaux internationaux