Vous êtes :  Accueil > Actualités

Cambodge - Marks & Spencer doit indemniser les travailleuses de Chung Fai

recherche
par marque

A.S. AdventureAdidasAldi
AppleAsics
B&CBel&BoBenetton
BershkaC&A
CarrefourCasinoCassis
ChampionCharles Vögele
ColruytCora
Diadora
DieselDisneyDreamland
E5 ModeEsprit
FilaFilippa K
G-StarGapGsus Industry
H&MHasbro
HemaHitachiHTC
InditexInno
InWearJack&JonesJBC
Kappa
LacosteLeeLevi's
LG ElectronicsLidl
Lola&LizaLottoM&S Mode
MangoMarks & SpencerMassimo Dutti
MattelMaxitoysMayerline
Mer du NordMexxMizuno
MotorolaNew Balance
New YorkerNikeNitendo
NokiaO'NeillOlivier Strelli
OnlyOtto
PaprikaPimkiePlayStation
PremamanPromod
Pull & BearPumaReebok
RIMRiver Woodss.Oliver
SamsungScapa Sports
Sony EricssonSpeedoSpringfield
Street OneSuperdry
Talking FrenchThe Cotton Group
ToysRusTrafic
TriumphUmbroUterquë
Vero Moda
WEWilson
WranglerXboxZara
Zeeman

par produit

Ballons de footConsole de jeuxGSM
JeansJouetOrdinateur portable
SmartphoneTablettesVestes
Vêtements de modeVetements et chaussures de sportVêtements promotionnels

Rana Plaza - Un Arrangement négocié avec quatre enseignes… Qu’attendent les autres ?

25-11-2013

Les organisations syndicales et quarte enseignes clientes ont négocié une méthode de calcul, de financement et de versement des indemnisations des victimes. Cet Arrangement a été signé par les enseignes Primark, Loblaw, Bonmarché et El Corte Ingles d'une part et par IndustriALL Global Union et la Clean Clothes Campaign d'autre part.

achACT, la Clean Clothes Campaign et IndustriALL Global Union exigent maintenant des autres marques et enseignes qui s’approvisionnaient dans le Rana Plaza qu’elles signent à leur tour et contribuent à l’indemnisation complète de toutes les victimes.

Depuis le mois de septembre, le Comité de Coordination des Indemnisations du Rana Plaza, composé du Ministère Bangladeshi du Travail, du BGMEA, de quatre marques internationales, d’IndustriALL Global Union, de syndicats locaux et de la Clean Clothes Campaign, a négocié une méthode de calcul, de financement et de paiement des indemnisations aux familles des travailleurs tués et aux travailleurs blessés dans l’effondrement du Rana Plaza. Cette négociation est présidée par l'Organisation Internationale du Travail.

Ces deux derniers mois, les membres de ce comité ont travaillé intensément sous l'égide de l'OIT pour élaborer un système crédible, transparent et unique qui assurerait la délivrance des indemnités dues par les acteurs locaux et internationaux. Ce travail aura nécessité plusieurs réunions et des missions techniques au Bangladesh, la participation d’experts internationaux et la collecte et l'analyse de données recueillies au sujet de toutes les victimes.

Le 13 novembre 2013, le comité s'est réuni pour discuter des derniers détails de l’«Arrangement» proposé, qui énonce des directives pratiques, y compris la création d'un Fonds international d’indemnisation qui recevra les contributions financières des marques et enseignes. Les négociations devraient être finalisées pour la fin de cette semaine. Le travail préparatoire a déjà démarré et la mise en œuvre intégrale de l’ « Arrangement » débutera dès qu’il aura été formellement adopté par toutes les parties.

"Toutes les marques et enseignes doivent s’engager. Elles doivent arrêter de fuir leurs responsabilités ou de simplement présenter leurs excuses sans agir. Aucune marque ne peut faire cavalier seul. En agissant de la sorte, elle négligerait la majorité des travailleurs et toute indemnisation serait partielle, limitée et incertaine » explique Ineke Zeldenrust de la Clean Clothes Campaign, « L’Arrangement permettra de s'assurer que toutes les victimes de ce terrible sinistre obtiendront finalement l’indemnisation à laquelle elles ont droit, de manière transparente. Nous demandons instamment à toutes les marques clientes du Rana Plaza de s'engager en signant l'Arrangement dès maintenant et à travailler avec le comité pour commencer à verser les indemnisations ».

L’Arrangement a déjà été signé par Primark, Loblaw, Bonmarché et El Corte Ingles. IndustriALL et la Clean Clothes Campaign l’ont également signé. Pour le moment, Mango, Walmart, Auchan, Childrens Place, Carrefour et Kik refusent de le signer.

"Primark, El Corte Ingles, Loblaw et Bonmarché ont ouvert la voie et ont envoyé un signal clair aux consommateurs du monde entier démontrant leur volonté d’agir pour indemniser les victimes de ce drame » a déclaré Monika Kemperle de la fédération syndicale internationale IndustriALL. « Nous appelons les autres marques et enseignes à suivre leur exemple, et attendons d'elles qu’elles signent l'Arrangement et quelles s’engagent à mettre en œuvre une réponse commune sous l'égide du Comité de coordination présidé par l'OIT ».

RETOUR

 

POUR EN SAVOIR PLUS:

25 organisations membres

avec le soutien de

réseaux internationaux