Vous êtes :  Accueil > Actualités

Cambodge - Marks & Spencer doit indemniser les travailleuses de Chung Fai

recherche
par marque

A.S. AdventureAdidasAldi
AppleAsics
B&CBel&BoBenetton
BershkaC&A
CarrefourCasinoCassis
ChampionCharles Vögele
ColruytCora
Diadora
DieselDisneyDreamland
E5 ModeEsprit
FilaFilippa K
G-StarGapGsus Industry
H&MHasbro
HemaHitachiHTC
InditexInno
InWearJack&JonesJBC
Kappa
LacosteLeeLevi's
LG ElectronicsLidl
Lola&LizaLottoM&S Mode
MangoMarks & SpencerMassimo Dutti
MattelMaxitoysMayerline
Mer du NordMexxMizuno
MotorolaNew Balance
New YorkerNikeNitendo
NokiaO'NeillOlivier Strelli
OnlyOtto
PaprikaPimkiePlayStation
PremamanPromod
Pull & BearPumaReebok
RIMRiver Woodss.Oliver
SamsungScapa Sports
Sony EricssonSpeedoSpringfield
Street OneSuperdry
Talking FrenchThe Cotton Group
ToysRusTrafic
TriumphUmbroUterquë
Vero Moda
WEWilson
WranglerXboxZara
Zeeman

par produit

Ballons de footConsole de jeuxGSM
JeansJouetOrdinateur portable
SmartphoneTablettesVestes
Vêtements de modeVetements et chaussures de sportVêtements promotionnels

Industrie de l'habillement au Bangladesh: Nouvel incendie meurtrier!

09-10-2013

achACT est sous le choc après l’annonce d’un nouveau drame meurtrier au Bangladesh. Selon les dernières informations reçues, dix travailleurs ont été tués et plus de 50 blessés suite à un incendie qui s’est déclenché vers 18h le mardi 8 octobre dans l’usine Aswad Composite Mills située près de la capitale Dacca. achACT appelle les entreprises donneuses d’ordre concernées à indemniser immédiatement les familles et garantir une prise en charge médicale des personnes blessées.

Les travailleurs interviewés sur place ont déclaré qu’ils fabriquaient essentiellement des vêtements pour la marque de vêtements George, qui appartient au géant américain de la distribution Walmart. D’après les documents de livraison de l’usine, d’autres marques, notamment les canadiennes Loblaw et Hudson Bay Company, seraient également concernées. Il est probable que cette usine ait fourni d’autres enseignes. Celles-ci doivent le faire savoir et prendre leurs responsabilités.

Cet incendie, dont l’origine exacte n’a pas encore établie, survient presque six mois après l’effondrement du Rana Plaza qui a fait 1133 morts et des milliers de blessé-e-s. Il s’agit du 4ème incendie meurtrier dans le secteur du textile au Bangladesh en douze mois [1]. Depuis le drame du Rana Plaza, plus de 90 marques et distributeurs ont signé un Accord contraignant sur la sécurité des bâtiments et la sécurité incendie au Bangladesh développé collectivement par les organisations syndicales locales et les entreprises donneuses d’ordre, et qui vise à s’attaquer aux causes structurelles de l’insécurité au travail au Bangladesh. Loblaw a signé cet Accord, alors que les entreprises Hudson Bay et Walmart, sont membres d’une initiative parallèle volontaire fondée par certaines multinationales en réaction à l’Accord.

"Cette nouvelle tragédie illustre à quel point le chemin est encore long pour sécuriser réellement l’industrie du textile au Bangladesh " a déclaré Carole Crabbé, d’achACT. "La signature massive de l’Accord est une avancée majeure, mais cet incendie montre le besoin urgent de mettre en place un programme d’inspections et de rénovations des bâtiments qui hébergent des usines de confection textile. »

« Nous exhortons toutes les entreprises qui ont un lien avec l’usine Aswad Composite Mills à se faire connaître et à travailler ensemble afin d’assurer une indemnisation rapide, un paiement des salaires non perçus et une prise en charge médicale des victimes et de leurs familles affectées par cet incendie » a fait encore savoir Carole Crabbé.

achACT au sein de son réseau international, la Clean Clothes Campaign, travailleront de concert avec les syndicats et les organisations de la société civile sur place pour rassembler davantage d’information sur les circonstances de l’incendie et pour demander une indemnisation pleine et transparente pour les victimes et leur famille. Elles rappellent la responsabilité première des clients internationaux, marques et enseignes, à garantir que leur production ne se fait pas aux prix de la vie et de la santé des travailleurs et travailleuses de leurs filières d’approvisionnement.

[1] Tazreen Fashion, novembre 2012 - 122 mort-e-s, Smart Export Garments, février 2013 - 9 mortes- et Tung Hai, mai 2013 -9 mort-e-s.

25 organisations membres

avec le soutien de

réseaux internationaux