Vous êtes :  Accueil > Actualités

Cambodge - Marks & Spencer doit indemniser les travailleuses de Chung Fai

recherche
par marque

A.S. AdventureAdidasAldi
AppleAsics
B&CBel&BoBenetton
BershkaC&A
CarrefourCasinoCassis
ChampionCharles Vögele
ColruytCora
Diadora
DieselDisneyDreamland
E5 ModeEsprit
FilaFilippa K
G-StarGapGsus Industry
H&MHasbro
HemaHitachiHTC
InditexInno
InWearJack&JonesJBC
Kappa
LacosteLeeLevi's
LG ElectronicsLidl
Lola&LizaLottoM&S Mode
MangoMarks & SpencerMassimo Dutti
MattelMaxitoysMayerline
Mer du NordMexxMizuno
MotorolaNew Balance
New YorkerNikeNitendo
NokiaO'NeillOlivier Strelli
OnlyOtto
PaprikaPimkiePlayStation
PremamanPromod
Pull & BearPumaReebok
RIMRiver Woodss.Oliver
SamsungScapa Sports
Sony EricssonSpeedoSpringfield
Street OneSuperdry
Talking FrenchThe Cotton Group
ToysRusTrafic
TriumphUmbroUterquë
Vero Moda
WEWilson
WranglerXboxZara
Zeeman

par produit

Ballons de footConsole de jeuxGSM
JeansJouetOrdinateur portable
SmartphoneTablettesVestes
Vêtements de modeVetements et chaussures de sportVêtements promotionnels

Rana Plaza et Tazreen : il faut indemniser les victimes

24-05-2013

Il y a un mois, l’effondrement du Rana Plaza à Savar au Bangladesh, tuait 1.127 travailleurs. Il y a six mois, toujours au Bangladesh, l’incendie de l’usine Tazreen tuait 112 travailleurs. Ces deux drames de l’industrie de l’habillement du Bangladesh resteront comme le symbole d’une industrie de la mode fondée sur le mépris des vies de ceux et celles qui confectionnent nos vêtements.

Suite à ces deux drames, 38 enseignes de mode ont signé l’Accord sur la prévention des effondrements et incendies d’usine au Bangladesh.

Cet engagement des marques ne doit pas occulter leur responsabilité dans l’indemnisation des victimes. Les familles des 1.239 travailleurs tués dans l’effondrement du Rana Plaza et l’incendie de l’usine Tazreen et les milliers de travailleurs blessés dans ces deux drames n’ont toujours pas été indemnisés.

Devenez achACTEURS. Exigez des enseignes clientes qu’elles indemnisent immédiatement les travailleurs. Ecrivez à Benetton, Mango, Camaieu et aux autres clients du Rana Plaza et de l’usine Tazreen.

Les enseignes clientes doivent indemniser les victimes !

Le prix payés par les clients de l’industrie de l’habillement au Bangladesh n’intègrent aucun financement d’un système de protection sociale. Vu les montants d’indemnité dérisoires versés par les employeurs et le gouvernement du Bangladesh, les familles des 1.239 travailleurs tués et les milliers de travailleurs blessés ou indemnes doivent s’endetter pour faire face à la perte de leurs revenus et aux frais médicaux. L’indemnisation rapide et complète des victimes est essentielle. Elle doit couvrir les frais médicaux d’urgence, les dommages et les pertes de revenu sur le long terme pour les familles des travailleurs tués et pour les travailleurs blessés.

Plusieurs entreprises ont déclaré qu’elles allaient soutenir les victimes. Pourtant, la majorité des familles des travailleurs tués n’a encore reçu aucun soutien financier. Ni les victimes du Rana Plaza, ni celles de l’usine Tazreen n’ont pour le moment la garantie qu’ils seront indemnisés complètement et équitablement.

Devenez achACTEURS. Exigez des enseignes clientes qu’elles indemnisent immédiatement les travailleurs. Ecrivez à Benetton, Mango, Camaieu et aux autres clients du Rana Plaza et de l’usine Tazreen.

Le montant total nécessaire pour couvrir les dommages et les pertes de revenu des familles des travailleurs tués dans l’effondrement du Rana Plaza et des travailleurs blessés qui ont perdu leur capacité de travailler s’élève au moins à 54 millions d’euros. Ce montant ne couvre pas les frais médicaux et de réhabilitation, ni les salaires et indemnités dus aux travailleurs. Quant au montant nécessaire pour indemniser les victimes de l’incendie de Tazreen, il s’élève à 4,5 millions d’euros.

Ces montants ont été calculés par les syndicats bangladeshis et internationaux sur base de pratiques et modes de calcul établis suite à des tragédies similaires au Bangladesh et reposent sur les Conventions de l'OIT. Dans ce système, ls enseignes clientes doivent prendre en charge 45% du montant total. Les 55% restant sont répartis entre le gouvernement du Bangladesh, la fédération des employeurs de l’habillement (BGMEA) et les propriétaires des usines concernées. Ce système a montré sa faisabiltié et son efficacité notamment lors de l’incendie de l’usine Smart Export en janvier 2013. 8 travailleurs y avaient perdu la vie. En l’espace d’un mois, les clients de l’usine, Inditex (Zara) et NewLook ont conclu un accord sur les indemnisations avec les syndicats bangladeshis et indemnisé les familles des travailleurs tués. Il doit en aller de même pour les victimes de l’incendie de Tazreen et de l‘effondrement du Rana Plaza.

achACT le la Clean Clothes Campaign appellent les enseignes clientes du Rana Plaza et de Tazreen à :

  • s'engager à verser une aide d’urgence et à payer une indemnisation complète et équitable aux travailleurs blessés et aux familles des travailleurs tués, conformément aux pratiques établies et aux calculs proposés par les syndicats bangladeshis ;
  • collaborer avec les syndicats bangladeshis, IndustriALL et les organisations représentant les victimes pour s'assurer que tous les paiements sont effectués dans un processus négocié et transparent.

Devenez achACTEURS. Exigez des enseignes clientes qu’elles indemnisent immédiatement les travailleurs. Ecrivez à Benetton, Mango, Camaieu et aux autres clients du Rana Plaza et de l’usine Tazreen.

25 organisations membres

avec le soutien de

réseaux internationaux