Vous êtes :  Accueil > Campagnes > Achats publics de vêtements > ça passe par ma commune > Petit Train Citoyen : Liège

  • Achats publics de vêtements

Cambodge - Marks & Spencer doit indemniser les travailleuses de Chung Fai

recherche
par marque

A.S. AdventureAdidasAldi
AppleAsics
B&CBel&BoBenetton
BershkaC&A
CarrefourCasinoCassis
ChampionCharles Vögele
ColruytCora
Diadora
DieselDisneyDreamland
E5 ModeEsprit
FilaFilippa K
G-StarGapGsus Industry
H&MHasbro
HemaHitachiHTC
InditexInno
InWearJack&JonesJBC
Kappa
LacosteLeeLevi's
LG ElectronicsLidl
Lola&LizaLottoM&S Mode
MangoMarks & SpencerMassimo Dutti
MattelMaxitoysMayerline
Mer du NordMexxMizuno
MotorolaNew Balance
New YorkerNikeNitendo
NokiaO'NeillOlivier Strelli
OnlyOtto
PaprikaPimkiePlayStation
PremamanPromod
Pull & BearPumaReebok
RIMRiver Woodss.Oliver
SamsungScapa Sports
Sony EricssonSpeedoSpringfield
Street OneSuperdry
Talking FrenchThe Cotton Group
ToysRusTrafic
TriumphUmbroUterquë
Vero Moda
WEWilson
WranglerXboxZara
Zeeman

par produit

Ballons de footConsole de jeuxGSM
JeansJouetOrdinateur portable
SmartphoneTablettesVestes
Vêtements de modeVetements et chaussures de sportVêtements promotionnels

Petit Train Citoyen : Liège

Date du petit train : samedi 1er septembre 2012

Carte d’identité:

  • Situation géographique : Province de Liège
  • Nombre d’habitants : 195 000 habitants
  • Focus sur les vêtements de travail:

Montant annuel d’achat/location de vêtements de travail par les administrations communales

230 000€

Nom du fournisseur principal

- de travail : Depairon, Newwork, CEP

- de représentation : Newwork, Easy fiet shoes.

Au moins un achat socialement responsable de vêtements

NON

Prise en compte systématique dans les cahiers de charge du respect des droits des travailleurs qui fabriquent les vêtements

NON

Echo du petit train :

C’est à retrouvaille que donnait rendez-vous l’équipe du Petit Train Citoyen de ça passe par ma commune ce samedi 1er septembre. Les candidats aux prochaines élections communales sont accueillis au milieu des stands par un petit quizz sur la ville de Liège. À quelques pas de nous, les ouvriers termine de combler quelques nids de poules avec du tarmac. Il n’est jamais trop tard… 11h00, le petit train s’ébranle avec à son bord des citoyens, des associations, et des candidats des listes CDH, Ecolo, MR, Vega et PTB. Grand absent du jour : le PS n’a visiblement trouvé personne pour nous accompagné.

Durant le trajet, le centre culturel du Beau Mur nous accueil pour aborder le thème de la solidarité internationale. François, Ariane et Gauthier interpellent chacun à leur tour les cinq candidats. François explique que la vilel de Liège achète pour 230.000 euros en vêtements chaque année, mais qu’elle n’a jamais intégré de critères de respect des droits des travailleurs qui les fabriquent dans ses marchés. Il invite ensuite chaque candidat à s’y s’engager pour l’avenir : « Si vous êtes élus, vous engagez-vous à intégrer dans les cahiers de charge concernant les vêtements de travail des critères exigeant le respect des droits fondamentaux des travailleurs qui les fabriquent ? »

Jean-Marc Galand (MR), Serge Carabin (cdH), Raoul Hedebouw (PTB), Pierre Eyben (Vega) et Bénédicte Hendrickx (Ecolo) répondent unanimement OUI.

Pour le MR, Jean-Marc Galand précise que la législation permet d’intégrer des clauses sociale et environnementale. Il déplore que dans les fait, la ville de Liège n’utilise pas assez les clauses favorisants les produits du commerce équitable et n’intègre pas de clauses « éthique ». Il propose également de favoriser les PME lorsque c’est possible puisque la législation le permet.

Pour le cdH, Serge Carabin estime qu’il faudrait commencer par intégrer une clause « éthique » dans le cahier des charges du marché des vêtements de travail. C’est le plus facile. Il se montre sceptique sur la volonté du MR de valoriser les PME.

Pour le PTB, Raoul Hedebouw estime que les clauses favorisant le commerce équitable et le respect des droits des travailleurs devraient être intégrées aux cahiers des charges de manière systématique.

Pour Vega, Pierre Eyben souligne que le programme de Vega intègre les propositions d’intégration de clauses sur le respect des conventions de l’OIT et sur le commerce équitable dans les cahiers de charges des marchés publics.

Pour Ecolo, Bénédicte Hendricks trouve que l’unanimité affichée est touchante, mais s’interroge sur le bilan de l’équipe au pouvoir. Elle s’engage pour sa part à mettre en œuvre son engagement [d’intégrer des clauses « équitable » et de « respect de bonnes conditions de travail » dans les marchés publics].

Photos

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


25 organisations membres

avec le soutien de

réseaux internationaux