Vous êtes :  Accueil > Campagnes > Bangladesh - Incendies et Effondrements d’usines > Un schéma d'indemnisation innovant > Bangladesh – 112 tués dans l’incendie de l’usine Tazreen

Cambodge - Marks & Spencer doit indemniser les travailleuses de Chung Fai

recherche
par marque

A.S. AdventureAdidasAldi
AppleAsics
B&CBel&BoBenetton
BershkaC&A
CarrefourCasinoCassis
ChampionCharles Vögele
ColruytCora
Diadora
DieselDisneyDreamland
E5 ModeEsprit
FilaFilippa K
G-StarGapGsus Industry
H&MHasbro
HemaHitachiHTC
InditexInno
InWearJack&JonesJBC
Kappa
LacosteLeeLevi's
LG ElectronicsLidl
Lola&LizaLottoM&S Mode
MangoMarks & SpencerMassimo Dutti
MattelMaxitoysMayerline
Mer du NordMexxMizuno
MotorolaNew Balance
New YorkerNikeNitendo
NokiaO'NeillOlivier Strelli
OnlyOtto
PaprikaPimkiePlayStation
PremamanPromod
Pull & BearPumaReebok
RIMRiver Woodss.Oliver
SamsungScapa Sports
Sony EricssonSpeedoSpringfield
Street OneSuperdry
Talking FrenchThe Cotton Group
ToysRusTrafic
TriumphUmbroUterquë
Vero Moda
WEWilson
WranglerXboxZara
Zeeman

par produit

Ballons de footConsole de jeuxGSM
JeansJouetOrdinateur portable
SmartphoneTablettesVestes
Vêtements de modeVetements et chaussures de sportVêtements promotionnels

Bangladesh – 112 tués dans l’incendie de l’usine Tazreen

Le 24 novembre 2012, l'incendie de l'usine de confection Tazreen fashions au Bangladesh tuait 112 travailleurs et en blessait plus de 50. Une fois encore, les travailleurs ont été pris au piège dans leur usine sans issue de secours. Tazreen fabriquait des vêtements pour C&A, Kik, Walmart, Li & Fung et Edinborough Woollen Mills. Ces enseignes tardent à indemniser les victimes et à mettre en œuvre un programme de prévention crédible.

Un grand nombre de travailleurs sont morts en sautant dans le vide pour fuir les flammes. D'autres ont été brûlés vifs. Un pompier a indiqué qu'il n'y avait pas d’issues de secours. Les premiers rapports indiquent que l'incendie a été causé par un court-circuit électrique. La cause de plus de 80 % des incendies d'usine au Bangladesh.

 

Les enseignes clientes doivent garantir l’indemnisation des victimes

Le 5 décembre, achACT et la Schone Kleren Campagne lançaient une action d’interpellation pour rappeler à C&A sa responsabilité et appuyer les revendications des travailleurs de l'usine et des familles des victimes.

Sur base des indemnités négociées lors des incendies précédents, les syndicats bangladeshis ont calculé que le montant de l’indemnité du à chaque famille de travailleur tué se monte à se monte à minimum 2,6 millions de BDT (25.000 €). Ce montant couvre les dommages et la perte de revenu. Cette indemnité et son mode de versement doit être négocié avec les organisations syndicales qui représentent les victimes. Les enseignes clientes, le propriétaire, les associations d'employeurs et le gouvernement du Bangladesh sont censés couvrir la totalité du montant global des indemnités.

Suite aux nombreuses actions de soutien aux victimes, C&A et d'autres clients ont commencé à réagir. Mais leurs réponses actuelles ne répondent pas aux besoins des travailleurs et des familles des victimes.

Exigez justice pour les victimes de Tazreen! Écrivez à C&A, Kik, Walmart, Li&Fung et Edinborough Woollen Mills.

 

Urgence d’agir : un protocole d’accord sur la table

Depuis l'incendie de Tazreen, 28 nouveaux incendies d’usines ont été signalés au Bangladesh, tuant huit travailleurs et en blessant au moins 591 autres. Le rapport Fatal Fashion, publié le 13 mars 2013 par Somo et la CCC, démontre que le gouvernement, les fabricants et les marques et enseignes connaissaient les risques, mais n'ont pas pris les mesures nécessaires pour empêcher ces incendies, ni pour répondre aux besoins des victimes.

Face à l’immobilisme du gouvernement bangladeshi et de la plupart des employeurs et clients de l’industrie del’habillement du Bangladesh, des organisations syndicales et de défense des droits de l’Homme au travail locales et internationales ont développé un protocole d’accord sur la sécurité des bâtiments et la prévention des incendies dans les usines d’habillement au Bangladesh.

Ce protocole, déjà signé par Tchibo et Phillips Van Heusen (Calvin Klein et Tommy Hilfiger) prévoit la mise en œuvre d’un programme de sécurité complet qui comporte une inspection indépendante et transparente de la sécurité des bâtiments industriels, l’obligation de réaliser les améliorations nécessaires et des formations et donne un rôle central aux travailleurs et à leurs organisations, notamment par la création de comités de sécurité et d’hygiène et le respect de la liberté syndicale.

Les marques et enseignes qui se fournissent en vêtement au Bangladesh doivent signer et à mettre en œuvre ce protocole.

Exigez justice pour les victimes de Tazreen! Écrivez à C&A, Kik, Walmart, Li&Fung et Edinborough Woollen Mills.

 

POUR EN SAVOIR PLUS:

Tazreen Fashion

Smart Export

Ali Enterprise

25 organisations membres

avec le soutien de

réseaux internationaux