Vous êtes :  Accueil > achACTEURS > Entreprises > Fair Wear Foundation

Cambodge - Marks & Spencer doit indemniser les travailleuses de Chung Fai

recherche
par marque

A.S. AdventureAdidasAldi
AppleAsics
B&CBel&BoBenetton
BershkaC&A
CarrefourCasinoCassis
ChampionCharles Vögele
ColruytCora
Diadora
DieselDisneyDreamland
E5 ModeEsprit
FilaFilippa K
G-StarGapGsus Industry
H&MHasbro
HemaHitachiHTC
InditexInno
InWearJack&JonesJBC
Kappa
LacosteLeeLevi's
LG ElectronicsLidl
Lola&LizaLottoM&S Mode
MangoMarks & SpencerMassimo Dutti
MattelMaxitoysMayerline
Mer du NordMexxMizuno
MotorolaNew Balance
New YorkerNikeNitendo
NokiaO'NeillOlivier Strelli
OnlyOtto
PaprikaPimkiePlayStation
PremamanPromod
Pull & BearPumaReebok
RIMRiver Woodss.Oliver
SamsungScapa Sports
Sony EricssonSpeedoSpringfield
Street OneSuperdry
Talking FrenchThe Cotton Group
ToysRusTrafic
TriumphUmbroUterquë
Vero Moda
WEWilson
WranglerXboxZara
Zeeman

par produit

Ballons de footConsole de jeuxGSM
JeansJouetOrdinateur portable
SmartphoneTablettesVestes
Vêtements de modeVetements et chaussures de sportVêtements promotionnels

Fair Wear Foundation

 

La Fair Wear Foundation (FWF) a été initiée en 1999 aux Pays-Bas dans le sillage d’un des projets pilotes de vérification menés par la Clean Clothes Campaign avec des entreprises volontaires.

A son conseil d’administration siègent des représentants de fédérations d’employeurs, de syndicats et d’ONG.

Il s'agit de la seule initiative européenne multipartite spécialisée dans l'habillement.

Les entreprises qui y adhèrent signent la charte de la FWF inspirée du code de conduite de référence de la Clean Clothes Campaign. Elles s’engagent à mettre en œuvre ce code, à contrôler les usines qui produisent pour leur compte et le cas échéant à y améliorer les conditions de travail.

Chaque année, les membres présentent un plan de travail négocié avec la FWF et font rapport de sa réalisation. Au bout de trois ans, l’entreprise membre doit pouvoir démontrer la mise en conformité de l’ensemble de ses filières de fabrication de vêtements.

La FWF contrôle d’une part le système de gestion mis en œuvre par l’entreprise membre. Pour cela elle effectue des "Performance checks". Elle vérifie d’autre part les conditions de travail dans certaines usines. Pour ce faire, la FWF forme des équipes locales d’auditeurs dans les pays de production pour interviewer les travailleurs et employeurs, inspecter les usines et mettre en place des procédures de plainte desquelles découlent des plans d’amélioration.

Les rapports annuels, les rapports des performance checks ainsi que le suivi des plaintes sont disponibles librement sur le site internet de la Fair Wear Foundation.

La FWF compte une centaine d'entreprises membres. Il s'agit principalement de PME (petites et moyennes entreprises) dont des entreprises de vêtements de travail, outdoor, vêtements promotionnels et vêtements de mode.

En Belgique

De nombreuses entreprises membres de la FWF écoulent leurs produits en Belgique.

Sept d'entre elles sont des entreprises belges. Elles sont actives dans le secteur de la mode, du vêtement promotionnel et du vêtement de travail.

  • Bel-Confect - vêtements de travail - membre FWF depuis 2016
  • Claudia Sträter (FNG Group) - vêtements de mode - membre FWF depuis 2015
  • Bel&Bo - vêtements de mode - membre FWF depuis 2014
  • JBC - vêtements de mode - membre FWF depuis 2015
  • Mayerline - vêtements de mode - membre FWF depuis 2010
  • Stanley & Stella - vêtements promotionnels - membre FWF depuis 2011
  • B&C - vêtements promotionnels - membre FWF depuis 2009

Pour plus d'information, consultez le site de la Fair Wear Foundation (anglais)

25 organisations membres

avec le soutien de

réseaux internationaux