Vous êtes :  Accueil > Actualités

Cambodge - Marks & Spencer doit indemniser les travailleuses de Chung Fai

recherche
par marque

A.S. AdventureAdidasAldi
AppleAsics
B&CBel&BoBenetton
BershkaC&A
CarrefourCasinoCassis
ChampionCharles Vögele
ColruytCora
Diadora
DieselDisneyDreamland
E5 ModeEsprit
FilaFilippa K
G-StarGapGsus Industry
H&MHasbro
HemaHitachiHTC
InditexInno
InWearJack&JonesJBC
Kappa
LacosteLeeLevi's
LG ElectronicsLidl
Lola&LizaLottoM&S Mode
MangoMarks & SpencerMassimo Dutti
MattelMaxitoysMayerline
Mer du NordMexxMizuno
MotorolaNew Balance
New YorkerNikeNitendo
NokiaO'NeillOlivier Strelli
OnlyOtto
PaprikaPimkiePlayStation
PremamanPromod
Pull & BearPumaReebok
RIMRiver Woodss.Oliver
SamsungScapa Sports
Sony EricssonSpeedoSpringfield
Street OneSuperdry
Talking FrenchThe Cotton Group
ToysRusTrafic
TriumphUmbroUterquë
Vero Moda
WEWilson
WranglerXboxZara
Zeeman

par produit

Ballons de footConsole de jeuxGSM
JeansJouetOrdinateur portable
SmartphoneTablettesVestes
Vêtements de modeVetements et chaussures de sportVêtements promotionnels

Incendie de l’usine Ali : KIK va indemniser les victimes

17-01-2013

Le discounter allemand KIK a signé un accord avec le Pakistan Institute of Labour Education and Research (PILER) dans lequel il s’engage à verser dans l’immédiat un montant initial de d’1 million d’euros en faveur des victimes et de leurs familles. Kik s’engage également à négocier un système de rémunération à long terme avec toutes les parties concernées.  

Pour rappel, le 11 septembre 2012, l’incendie de l’usine Ali Enterprises tuait 262 travailleurs et en blessait 20 autres selon le bilan officiel.


Lors de la présentation de l’accord à la presse, le 5 janvier 2013 à Karachi, Karamat Ali, directeur général de PILER expliquait que « KIK est l'acheteur principal des entreprises Ali. Les syndicats de travailleurs pakistanais, avec le soutien d’organisations internationales comme la Clean Clothes Campaign, ont persuadé le discounter allemand d'indemniser les familles touchées. »

Le paiement initial servira à indemniser les familles des victimes qui n'ont pas reçu d’indemnité du gouvernement parce que leurs corps n’ont pas pu être identifiés en raison de la gravité des brûlures. "KIK a également exprimé sa volonté d'indemniser les travailleurs qui ont subit des blessures graves conduisant à une incapacité de travail et à la perte de revenus. Les autres travailleurs seront indemnisés une fois que le montant de l’indemnité finale aura été négocié entre les différentes parties, y compris les employeurs et les autres clients internationaux du fournisseur" a ajouté Karamat Ali.

achACT et son réseau international de la Clean Clothes Campaign se félicitent de cet accord et attendent avec impatience que les indemnités finales soient négociées. La Clean Clothes Campaign estime le montant final total à négocier aux alentours de 20 millions d’euros. La Clean Clothes Campaign continue donc sa campagne d'interpellation des autres acteurs internationaux concernés, et notamment les organisations d’audits SAI et Rina qui doivent également prendre leur responsabilité et participer financièrement à l’indemnisation. Pour rappel, l'usine ALI avait obtenu le certificat SA 8000 un mois avant l’incendie de la part de l’auditeur accrédité Registro Italiano Navale Group (Rina).

Enfin, afin de faciliter le processus d’indemnisation, PILER demande à la Sindh High Court de constituer une commission indépendante pour superviser le processus d’indemnisation. KIK a également convenu de travailler à augmenter le respect des droits des travailleurs au Pakistan.

25 organisations membres

avec le soutien de

réseaux internationaux