Vous êtes :  Accueil > Actualités

Cambodge - Marks & Spencer doit indemniser les travailleuses de Chung Fai

recherche
par marque

A.S. AdventureAdidasAldi
AppleAsics
B&CBel&BoBenetton
BershkaC&A
CarrefourCasinoCassis
ChampionCharles Vögele
ColruytCora
Diadora
DieselDisneyDreamland
E5 ModeEsprit
FilaFilippa K
G-StarGapGsus Industry
H&MHasbro
HemaHitachiHTC
InditexInno
InWearJack&JonesJBC
Kappa
LacosteLeeLevi's
LG ElectronicsLidl
Lola&LizaLottoM&S Mode
MangoMarks & SpencerMassimo Dutti
MattelMaxitoysMayerline
Mer du NordMexxMizuno
MotorolaNew Balance
New YorkerNikeNitendo
NokiaO'NeillOlivier Strelli
OnlyOtto
PaprikaPimkiePlayStation
PremamanPromod
Pull & BearPumaReebok
RIMRiver Woodss.Oliver
SamsungScapa Sports
Sony EricssonSpeedoSpringfield
Street OneSuperdry
Talking FrenchThe Cotton Group
ToysRusTrafic
TriumphUmbroUterquë
Vero Moda
WEWilson
WranglerXboxZara
Zeeman

par produit

Ballons de footConsole de jeuxGSM
JeansJouetOrdinateur portable
SmartphoneTablettesVestes
Vêtements de modeVetements et chaussures de sportVêtements promotionnels

PT Kizone : Les travailleurs rejettent l’aide alimentaire d’Adidas

10-07-2012

Début juin, achACT et le réseau international de la Clean Clothes Campaign, lançaient une action d’interpellation d’Adidas en soutien aux travailleurs de PT Kizone. Leur usine, qui a fourni Adidas pendant des années, a fermé ses portes début 2011. Le propriétaire de l’usine s’est « tiré avec la caisse » à l’étranger, sans payer les indemnités légales aux travailleurs. Et Adidas refuse de participer au fonds d’indemnisation des travailleurs. En savoir plus

Le 12 juin 2012, Adidas rencontrait les représentants syndicaux des travailleurs de PT Kizone. Mis sous pression, c’est la première fois qu’Adidas accepte de rencontrer les travailleurs de son ex-fournisseur indonésien. Lors de cette réunion, Adidas a proposé une aide alimentaire d’environ 300.000 roupies (environ 26€) par travailleurs juste avant la fête musulman de l'Aïd al-Fitr, qui tombe mi-août cette année.

Les représentants syndicaux ont rejeté cette réponse inadéquate. La valeur de ce bon alimentaire ne représente en effet que l’équivalent d’un t-shirt des JO de Londres, ou la moitié d’un billet de l’Euro. Et le montant total proposé par Adidas est très éloigné du 1,5 million d’Euros qu’il manque encore au fonds d’indemnisation des travailleurs. De plus, cette aide ne serait pas donnée en cash, mais en « bon alimentaire » utilisable dans un seul magasin !

Continuez à mettre Adidas sous pression. Interpellez Adidas!

Les travailleurs avaient déjà fait savoir qu’une aide alimentaire ne serait pas suffisante. Dans un courrier adressé à Adidas la semaine précédent la réunion, ils écrivaient : « Alors que nous avons désespérément besoin de toute forme de soutien financier pour nos familles nous nous sentons insultés par le besoin d'Adidas d’"évaluer qui parmi nous est dans le besoin." Nous avons droit à cetet indemnité et nous pouvons vous assurer que nos familles en ont besoin. Nos enfants ont faim, mais une aide alimentaire ne les enverra pas à l'école ou de nos familles dans nos maisons. Nous demandons à Adidas de garantir que nous recevrons l’entièreté de l’indemnité à laquelle nous avons légalement droit et suite aux années passées à fabriquer des produits Adidas… »

Suite à la rencontre, un travailleurs témoignait : "Cette offre n’est pas une indemnité, ni une intention honnête d’Adidas. Au contraire, c’est une insulte à tous les travailleurs !"

Les travailleurs continuent d'exiger qu’Adidas garantisse bien l’entièreté de leurs indemnités.

Soutenez les travailleurs de PT Kizone. Interpellez Adidas!

RETROACTES : Euro 2012 et JO : Adidas dans l'oeil du cyclone

25 organisations membres

avec le soutien de

réseaux internationaux