Vous êtes :  Accueil > Actualités

Cambodge - Marks & Spencer doit indemniser les travailleuses de Chung Fai

recherche
par marque

A.S. AdventureAdidasAldi
AppleAsics
B&CBel&BoBenetton
BershkaC&A
CarrefourCasinoCassis
ChampionCharles Vögele
ColruytCora
Diadora
DieselDisneyDreamland
E5 ModeEsprit
FilaFilippa K
G-StarGapGsus Industry
H&MHasbro
HemaHitachiHTC
InditexInno
InWearJack&JonesJBC
Kappa
LacosteLeeLevi's
LG ElectronicsLidl
Lola&LizaLottoM&S Mode
MangoMarks & SpencerMassimo Dutti
MattelMaxitoysMayerline
Mer du NordMexxMizuno
MotorolaNew Balance
New YorkerNikeNitendo
NokiaO'NeillOlivier Strelli
OnlyOtto
PaprikaPimkiePlayStation
PremamanPromod
Pull & BearPumaReebok
RIMRiver Woodss.Oliver
SamsungScapa Sports
Sony EricssonSpeedoSpringfield
Street OneSuperdry
Talking FrenchThe Cotton Group
ToysRusTrafic
TriumphUmbroUterquë
Vero Moda
WEWilson
WranglerXboxZara
Zeeman

par produit

Ballons de footConsole de jeuxGSM
JeansJouetOrdinateur portable
SmartphoneTablettesVestes
Vêtements de modeVetements et chaussures de sportVêtements promotionnels

Cambodge : Certains travailleurs grévistes réintégrés !

16-05-2011

960 citoyens en Belgique et plusieurs milliers en Europe ont participé à l’appel1 que la Campagne Vêtements Propres a lancé en janvier pour soutenir ces travailleurs injustement licenciés après avoir participés au large mouvement de grève exigeant un salaire décent au Cambodge.

Grâce à cette action, 160 travailleurs ont retrouvé leur poste de travail.

La pression exercée sur les grandes marques internationales - Gap, H&M and Zara - qui se fournissent au Cambodge a porté ses (premiers) fruits. En février, H&M et Zara ont pu convaincre un de leurs fournisseurs, Goldfame, d’accepter de réintégrer 160 travailleurs.

Notre action a permis de faire la différence !

Depuis début avril, 112 travailleurs ont été réintégré dans l’usine. Les autres avaient déjà trouvé un nouveau travail. Des travailleurs d’autres usines ont également retrouvé leur poste de travail.

141 travailleurs n’ont toujours pas été réintégrés
Mais plus de 6 mois après la grève, 141 travailleurs de 13 usines n’ont toujours pas été réintégrés. Ils continuent de se battre pour le respect de leurs droits et revendiquent toujours leur réintégration et le paiement de leurs salaires depuis la date de leur licenciement abusif en septembre 2010. 

Les plaintes déposées à l’encontre de travailleurs syndiqués et des organisations syndicales pour les intimider devraient être abandonnée. Un dialogue entre les différentes parties prenantes au Cambodge est en route. Nous vous tiendrons au courant des avancées réalisées et vous signalerons toute action nécessaire à la résolution de cette situation.

25 organisations membres

avec le soutien de

réseaux internationaux