Vous êtes :  Accueil > Actualités

Covid19 - APPEL AUX MARQUES !

recherche
par marque

A.S. AdventureAdidasAldi
AppleAsics
B&CBel&BoBenetton
BershkaC&A
CarrefourCasinoCassis
ChampionCharles Vögele
ColruytCora
Diadora
DieselDisneyDreamland
E5 ModeEsprit
FilaFilippa K
G-StarGapGsus Industry
H&MHasbro
HemaHitachiHTC
InditexInno
InWearJack&JonesJBC
Kappa
LacosteLeeLevi's
LG ElectronicsLidlLola&Liza
LottoM&S Mode
MangoMarks & SpencerMassimo Dutti
MattelMaxitoysMayerline
Mer du NordMexxMizuno
MotorolaNew Balance
New YorkerNikeNitendo
NokiaO'NeillOlivier Strelli
OnlyOtto
PaprikaPimkiePlayStation
PremamanPromod
Pull & BearPumaReebok
RIMRiver Woodss.Oliver
SamsungScapa Sports
Sony EricssonSpeedoSpringfield
Street OneSuperdry
Talking FrenchThe Cotton Group
ToysRusTrafic
TriumphUmbroUterquë
Vero Moda
WEWilson
WranglerXboxZara
Zeeman

par produit

Ballons de footConsole de jeuxGSM
JeansJouetOrdinateur portable
SmartphoneTablettesVestes
Vêtements de modeVetements et chaussures de sportVêtements promotionnels

Recherche : Focus sur l’exploitation dans l’industrie de l’habillement

10-11-2020

Que disent les marques de l’habillement de leurs filières d’approvisionnement ? Que répondent-elles quand on leur pose la question cruciale des salaires ? Quelles conditions de travail et de rémunération révèlent les travailleur·euses concerné·es ? Que paient les marques aux travailleur·euses concerné·es et que devraient elles payer pour garantir une vie digne à celles et ceux qui fabriquent leurs vêtements ?

Dans le cadre de notre campagne Fashion Checker, nous sortons ce jeudi 12 novembre une mise en perspective des résultats croisés de deux recherches. La première, une enquête réalisée auprès de plus de cent marques et révélée en juillet dernier sur le site du Fashion Checker. L’autre est le fruit d’un travail terrain réalisé auprès de travailleur·euses de 13 usines de confection dans 5 pays de production : la Chine, l’Inde, l’Indonésie, l’Ukraine et la Croatie. Les enjeux liés à la transparence des filières et la question du salaire sont au cœur de ces deux enquêtes et s’avèrent déterminants.

>> Lire la recherche : Focus sur l'exploitation dans l'industrie de l'habillement <<

Comment ces paramètres s’articulent-ils et en quoi sont-ils cruciaux pour les travailleur·euses de l’habillement ? Quels sont les effets des pratiques d’achats des marques sur les conditions de travail des femmes et des hommes qui produisent les vêtements ?

En pleine crise sanitaire et économique mondiale du Covid-19, ces enjeux sont exacerbés et la responsabilité des marques et enseignes de l’habillement s’avère encore plus évidente face aux conséquences dramatiques qui touchent de plein fouet des milliers de travailleur·euses de l’habillement. Néanmoins, quand on parle de transparence des filières et de salaire vital et malgré quelques déclarations publiques, aujourd’hui 93% des marques sont incapables de prouver qu’elles paient un salaire vital aux travailleur·euses de leur filière et 63 % d’entre elles ne sont pas ou trop peu transparentes sur leurs filières d’approvisionnement.

Le rapport propose 5 étapes pour que les entreprises de l’habillement prennent leurs responsabilités vis-à-vis des travailleur·euses et mettent en place des mesures qui améliorent véritablement les conditions de travail et d’existence en agissant directement sur la transparence de leurs filières et les salaires payés.

Le modèle économique sur lequel, les enseignes de mode se sont fondées : faible coût de main d’œuvre et opacité des filières, maintiennent des milliers de personnes dans un cycle de pauvreté. achACT et son réseau international, la Clean Clothes Campaign, exhortent une nouvelle fois les marques et enseignes de mode à agir véritablement en faveur d’un plus grand respect des droits fondamentaux des travailleuses et travailleurs de leurs filières.

En savoir plus sur notre campagne Fashion Checker: focus sur l'exploitation dans l'industrie de la mode.

25 organisations membres

avec le soutien de

réseaux internationaux