Vous êtes :  Accueil > Actualités

17 octobre 2019 - Suivi d'action de janvier 2019

recherche
par marque

A.S. AdventureAdidasAldi
AppleAsics
B&CBel&BoBenetton
BershkaC&A
CarrefourCasinoCassis
ChampionCharles Vögele
ColruytCora
Diadora
DieselDisneyDreamland
E5 ModeEsprit
FilaFilippa K
G-StarGapGsus Industry
H&MHasbro
HemaHitachiHTC
InditexInno
InWearJack&JonesJBC
Kappa
LacosteLeeLevi's
LG ElectronicsLidlLola&Liza
LottoM&S Mode
MangoMarks & SpencerMassimo Dutti
MattelMaxitoysMayerline
Mer du NordMexxMizuno
MotorolaNew Balance
New YorkerNikeNitendo
NokiaO'NeillOlivier Strelli
OnlyOtto
PaprikaPimkiePlayStation
PremamanPromod
Pull & BearPumaReebok
RIMRiver Woodss.Oliver
SamsungScapa Sports
Sony EricssonSpeedoSpringfield
Street OneSuperdry
Talking FrenchThe Cotton Group
ToysRusTrafic
TriumphUmbroUterquë
Vero Moda
WEWilson
WranglerXboxZara
Zeeman

par produit

Ballons de footConsole de jeuxGSM
JeansJouetOrdinateur portable
SmartphoneTablettesVestes
Vêtements de modeVetements et chaussures de sportVêtements promotionnels

Mobilisation contre les violences faites aux femmes, 24 et 25 novembre 2019

19-11-2019

80% des personnes qui fabriquent nos vêtements sont des femmes. Des femmes qui sont généralement exploitées. Des femmes qui résistent et qui luttent quotidiennement pour des conditions de vie et de travail meilleures, aux quatre coins de la planète.

Les 24 et 25 novembre 2019, achACT prend part aux mobilisations nationales contre les violences faites aux femmes en soutien aux travailleuses de l’industrie de l’habillement. Ces millions de femmes et jeunes filles travaillent pour fabriquer les vêtements qui seront ensuite vendus par des marques et des enseignes de mode que nous portons toutes et tous. Un marché très lucratif qui génère chaque année plusieurs milliards d’euros de profits au mépris des droits les plus fondamentaux des travailleuses concernées : insécurité au travail, salaires de misère, heures supplémentaires souvent forcées, répression syndicale, etc.

Au-delà des conditions de travail déjà déplorables et parce qu’elles sont des femmes, les travailleuses de l’habillement sont exposées à des violences spécifiques liées au genre telles que le harcèlement moral, le harcèlement sexuel, les licenciements abusifs en cas de grossesse ou refus de congés de maternité, les agressions sur les trajets domicile/travail, et bien d’autres violences.

"Si une travailleuse ne répond pas aux désirs sexuels du superviseur, elle Aura plus d'heures supplémentaires, elle ne sera pas autorisée à prendre sa pause ou à s'absenter. Le superviseur commencera à trouver des erreurs dans tout ce qu'elle fait." Travailleuse de la confection de vêtements dans la filière d'approvisionnement de H&M, Inde, 2017. Plus d'infos ICI

Non qualifiées, en situation de grande précarité et présentes en grand nombre sur le marché du travail, les travailleuses de l’industrie de l’habillement peinent à s’organiser pour défendre leurs droits, et lorsqu’elles y parviennent, ce n’est pas sans risque pour leur vie, leur réputation et leur place en société. Une place déjà impactée par des stéréotypes de genre et une organisation sociale patriarcale. 

"Au travail, je souffre de maux d'estomac, de problèmes ORL et digestifs à cause des longues heures assises à faire tant d'heures supplémentaires et à travailler tant de jours. Mais parfois, je dois juste faire abstraction de mes maux parce que je n'ai pas d'argent. Je dois être le roc dans la famille." Travailleuse de la confection de vêtements dans la filière d'approvisionnement de Walmart, Cambodge. Plus d'infos ICI

Ces millions de femmes fabriquent les vêtements que nous portons. Nous leur témoignons notre solidarité.

 

Deux rendez-vous :

  • Manifestation contre les violences faites aux femmes, le 24 novembre à 14h, place de l’Europe à Bruxelles
  • Lundi 25/11: rassemblements, minutes de bruit, lectures publiques partout à Bruxelles et en Wallonie. Plus d'infos ICI.
  • achACT sera notamment à Louvain-la-Neuve à 12h45 place de l'Agora
Plus d'infos sur l'appel à mobilisation ICI.

25 organisations membres

avec le soutien de

réseaux internationaux