Vous êtes :  Accueil > Actualités

Mondial 2018 - On ne va pas tout supporter!

recherche
par marque

A.S. AdventureAdidasAldi
AppleAsics
B&CBel&BoBenetton
BershkaC&A
CarrefourCasinoCassis
ChampionCharles Vögele
ColruytCora
Diadora
DieselDisneyDreamland
E5 ModeEsprit
FilaFilippa K
G-StarGapGsus Industry
H&MHasbro
HemaHitachiHTC
InditexInno
InWearJack&JonesJBC
Kappa
LacosteLeeLevi's
LG ElectronicsLidl
Lola&LizaLottoM&S Mode
MangoMarks & SpencerMassimo Dutti
MattelMaxitoysMayerline
Mer du NordMexxMizuno
MotorolaNew Balance
New YorkerNikeNitendo
NokiaO'NeillOlivier Strelli
OnlyOtto
PaprikaPimkiePlayStation
PremamanPromod
Pull & BearPumaReebok
RIMRiver Woodss.Oliver
SamsungScapa Sports
Sony EricssonSpeedoSpringfield
Street OneSuperdry
Talking FrenchThe Cotton Group
ToysRusTrafic
TriumphUmbroUterquë
Vero Moda
WEWilson
WranglerXboxZara
Zeeman

par produit

Ballons de footConsole de jeuxGSM
JeansJouetOrdinateur portable
SmartphoneTablettesVestes
Vêtements de modeVetements et chaussures de sportVêtements promotionnels

Bangladesh - L’ACCORD 2018 entre en vigueur, sans IKEA

31-05-2018

Ce 1er juin, l'ACCORD 2018 entre en vigueur, continuant ainsi à rendre plus sûres les usines de confection au Bangladesh. Il poursuivra le travail bien entamé sous l’Accord précédant, créé peu après l'effondrement du Rana Plaza en 2013, et qui consiste à inspecter les usines et surveiller les rénovations nécessaires. IKEA, le géant de l'ameublement, refuse d’y adhérer, prétextant que son code de conduite suffit à garantir la sécurité des usines de ses fournisseurs. Cette position n’est pas sans rappeler celle des marques de mode avant l’effondrement du Rana Plaza.

175 entreprises d’habillement et de textile de maison ont signé l’ACCORD 2018. Au total, il couvre 1300 usines et environ deux millions de travailleurs. Seul le feu vert du gouvernement du Bangladesh est attendu pour qu’il puisse effectivement entrer en vigueur ce 1er juin 2018. Si la plupart des principaux clients du Bangladesh, à savoir Primark, H&M, C&A, Carrefour ou Aldi a signé l’ACCORD 2018, certaines entreprises s’y refusent toujours, comme IKEA, Abercrombie & Fitch, The North Face, GAP ou Walmart. Ces entreprises peuvent encore adhérer à l'ACCORD 2018 après le début de son entrée en vigueur. Il n'est jamais trop tard pour commencer à protéger la vie des travailleurs.

En plus des usines d’habillement, l’ACCORD 2018 couvre également les usines de textile de maison et de tissus et accessoires, Suie à plusieurs contact avec la Clean Clothes Campaign (CCC), Kid Interiør et Princess Gruppen, deux enseignes d’ameublement et déco norvégiennes, ont signé l'ACCORD. Par contre, le géant mondial IKEA a refusé de le faire.

Abercrombie,The North Face et IKEA
doivent également signer l’ACCORD 2018.
Agissez. Interpellez Abercrombie, The North Face et Ikea

IKEA refuse de signer

L’enseigne suédoise estime que son code de conduite IWAY (pour IKEA Way), suffit pour assurer la sécurité des bâtiments des fournisseurs de l'entreprise. IKEA a tenté de rassurer en expliquant qu'il existe plusieurs façons d'atteindre l'objectif de la sécurité des usines.

L’histoire et l’expérience de ces dernières années ont pourtant démontré que seul l’ACCORD, signé et mis en œuvre avec les organisations syndicales et juridiquement contraignant, a réellement permis d’améliorer durablement la sécurité des bâtiments d’usines au Bangladesh. Tous les systèmes volontaires de responsabilité sociale, basés sur des codes de conduite et des audits sociaux ont échoué à prévenir et empêcher des catastrophes qui ont couté la vie à des milliers de femmes et d’hommes.

IWAY n'est pas différent des codes de conduite des autres entreprises. Par exemple, contrairement à l’ACCORD, il manque totalement de transparence et ne permet pas la participation des organisations syndicales locales. De plus, alors que l’ACCORD inspecte toutes les usines où les entreprises signataires s'approvisionnent, IKEA n’effectue ses audits que chez ses fournisseurs principaux.

IKEA prétend avoir cinq fournisseurs principaux au Bangladesh. Les recherches menées par la CCC indiquent qu'un seul de ces fournisseurs au Bangladesh est actuellement couvert par l'ACCORD via une entreprise signataire. Chez ce fournisseur, IKEA profite donc du travail conséquent mené par l’ACCORD et financé par les entreprises signataires. Dans le même temps, IKEA laisse les travailleurs de ses autres fournisseurs sans garantie que leur sécurité est assurée.

Abercrombie, The North Face et IKEA
doivent également signer l’ACCORD 2018.
Agissez. Interpellez Abercrombie, The North Face et Ikea

Il n’est pas trop tard pour rejoindre l’ACCORD

L'Accord constitue, pour toutes les entreprises d’habillement ou de déco qui s’approvisionnent au Bangladesh, la seule démarche crédible leur permettant d’assumer leur responsabilité vis-à-vis du respect du droit des travailleurs à un environnement de travail sûr et sain.

IKEA, Abercrombie, The North Face et toutes les autres entreprises qui jusqu'à présent n’ont pas rejoint l'ACCORD continuent à mettre en danger les travailleurs qui fabriquent leurs produits au Bangladesh.

Pour toutes ces entreprises, il n’est pas trop tard. Elles peuvent encore rejoindre l’ACCORD, et par-là, envoyé un signal fort à leurs travailleurs et à leurs clients.

Abercrombie, The North Face et IKEA
doivent également signer l’ACCORD 2018.
Agissez. Interpellez Abercrombie, The North Face et Ikea

 

En savoir plus :

24 avril 2018 - Bangladesh - 5 ans après le Rana Plaza, beaucoup reste à faire !

25 organisations membres

avec le soutien de

réseaux internationaux