Vous êtes :  Accueil > Actualités

Mondial 2018 - On ne va pas tout supporter!

recherche
par marque

A.S. AdventureAdidasAldi
AppleAsics
B&CBel&BoBenetton
BershkaC&A
CarrefourCasinoCassis
ChampionCharles Vögele
ColruytCora
Diadora
DieselDisneyDreamland
E5 ModeEsprit
FilaFilippa K
G-StarGapGsus Industry
H&MHasbro
HemaHitachiHTC
InditexInno
InWearJack&JonesJBC
Kappa
LacosteLeeLevi's
LG ElectronicsLidl
Lola&LizaLottoM&S Mode
MangoMarks & SpencerMassimo Dutti
MattelMaxitoysMayerline
Mer du NordMexxMizuno
MotorolaNew Balance
New YorkerNikeNitendo
NokiaO'NeillOlivier Strelli
OnlyOtto
PaprikaPimkiePlayStation
PremamanPromod
Pull & BearPumaReebok
RIMRiver Woodss.Oliver
SamsungScapa Sports
Sony EricssonSpeedoSpringfield
Street OneSuperdry
Talking FrenchThe Cotton Group
ToysRusTrafic
TriumphUmbroUterquë
Vero Moda
WEWilson
WranglerXboxZara
Zeeman

par produit

Ballons de footConsole de jeuxGSM
JeansJouetOrdinateur portable
SmartphoneTablettesVestes
Vêtements de modeVetements et chaussures de sportVêtements promotionnels

100 jours pour adhérer à l'Accord Bangladesh 2018 !

21-02-2018

100 jours avant l'expiration de l'actuel Accord sur la sécurité des bâtiments et la prévention incendie au Bangladesh, achACT encourage les entreprises d’habillement à poursuivre leur engagement pour créer une industrie de l’habillement sûre et durable au Bangladesh en signant le renouvellement de l’Accord.

L'Accord 2018 poursuivra le travail d'inspection des usines au Bangladesh, en identifiant les risques pour la sécurité et en veillant à ce qu'ils soient corrigés. À ce jour, 109 enseignes d’habillement ont signé l'Accord 2018, couvrant ainsi déjà plus de 2 millions de travailleurs.

Cependant, de nombreuses entreprises d’habillement doivent encore reconfirmer leur engagement envers la sécurité des travailleurs bangladais dans leurs filières d'approvisionnement. Parmi les entreprises qui traînent à signer l’Accord 2018, on trouve Abercrombie & Fitch, Charles Vogele, Inno, Lee, Levis, Marks and Spencer, The North Face, Timberland, Wrangler, …

achACT et son réseau international la Clean Clothes Campaign, ensemble avec les fédérations syndicales internationales IndustriALL et UNI, International Labour Rights Forum, Maquila Solidarity Network et Worker Rights Consortium appellent les entreprises d’habillement qui n'ont pas encore signé l'Accord 2018 à le faire le plus rapidement possible.

« Ne pas signer l'Accord 2018 signifie que dans 100 jours, des travailleurs exerceront leurs activités dans des usines non contrôlées et non sécurisées. En conséquence, les marques de vêtements n’assumeront pas leurs responsabilités vis-à-vis des travailleurs employés dans leurs filières d’approvisionnement », a déclaré Jean-Marc Caudron, responsable plaidoyer d’achACT.

Le premier Accord est entré en vigueur en mai 2013, à la suite de l'effondrement du Rana Plaza le 24 avril 2013, au cours duquel 1 134 travailleurs ont été tués. L'Accord sur la sécurité des bâtiments et la prévention incendie au Bangladesh consiste en un programme innovant et efficace de mise aux normes des usines des fournisseurs des 215 marques et enseignes signataires en 2013. Ce travail se poursuivra dans le cadre de l'Accord 2018, mais les entreprises doivent confirmer leur engagement

« Il n'y a toujours pas d'alternative crédible à l'Accord pour protéger la sécurité des travailleurs au Bangladesh. Ce n'est pas possible pour les marques de revenir à leurs programmes individuels d’inspection. Ceux-ci ont clairement échoué et n’ont pu prévenir les nombreuses catastrophes dans les usines. La signature de l'Accord 2018 est le seul moyen pour les entreprises de remplir leur obligation de diligence raisonnable afin de garantir que les travailleurs de la confection au Bangladesh puissent travailler dans des usines sûres », a déclaré Jenny Holdcroft, secrétaire générale adjointe d'IndustriALL.

« Tant que le gouvernement du Bangladesh ne sera pas prêt à assumer sa responsabilité, l'Accord continuera à fournir formations, expertises techniques et structures nécessaires pour rendre les usines de confection sûres pour les femmes et les hommes qui y travaillent », déclare Christy Hoffman, secrétaire générale adjointe d'UNI Global Union.

Cette interpellation 100 jours avant l’expiration de l’Accord de 2013 vise également à encourager toutes les entreprises qui s’approvisionnent au Bangladesh à adhérer à l'Accord 2018 dès que possible. En rejoignant cet Accord, elles s’engagent de manière constructive à collaborer avec les syndicats bangladais et internationaux afin d’assurer la sécurité des usines au Bangladesh.

Documents utiles

25 organisations membres

avec le soutien de

réseaux internationaux