Vous êtes :  Accueil > Actualités

Mondial 2018 - On ne va pas tout supporter!

recherche
par marque

A.S. AdventureAdidasAldi
AppleAsics
B&CBel&BoBenetton
BershkaC&A
CarrefourCasinoCassis
ChampionCharles Vögele
ColruytCora
Diadora
DieselDisneyDreamland
E5 ModeEsprit
FilaFilippa K
G-StarGapGsus Industry
H&MHasbro
HemaHitachiHTC
InditexInno
InWearJack&JonesJBC
Kappa
LacosteLeeLevi's
LG ElectronicsLidl
Lola&LizaLottoM&S Mode
MangoMarks & SpencerMassimo Dutti
MattelMaxitoysMayerline
Mer du NordMexxMizuno
MotorolaNew Balance
New YorkerNikeNitendo
NokiaO'NeillOlivier Strelli
OnlyOtto
PaprikaPimkiePlayStation
PremamanPromod
Pull & BearPumaReebok
RIMRiver Woodss.Oliver
SamsungScapa Sports
Sony EricssonSpeedoSpringfield
Street OneSuperdry
Talking FrenchThe Cotton Group
ToysRusTrafic
TriumphUmbroUterquë
Vero Moda
WEWilson
WranglerXboxZara
Zeeman

par produit

Ballons de footConsole de jeuxGSM
JeansJouetOrdinateur portable
SmartphoneTablettesVestes
Vêtements de modeVetements et chaussures de sportVêtements promotionnels

13 janvier : Action choc devant Primark pour plus de transparence dans l´industrie du vêtement !

13-01-2018

À l’occasion des soldes, achACT et Oxfam-Magasins du monde ont mené, ce samedi 13 janvier, une action originale devant Primark à Bruxelles. Une quarantaine de détectives ont envahi la rue Neuve pour enquêter sur Primark afin de faire plus de transparence sur les conditions de travail chez leurs fournisseurs. Les deux associations ont également remis une pétition signée par 67.981 personnes pour plus de transparence dans l’industrie du vêtement.

Lorsque le Rana Plaza s’est effondré au Bangladesh, le 24 avril 2013, aucune information n’était disponible sur les marques et les enseignes européennes qui se fournissaient auprès des usines de confection hébergées dans le bâtiment. La seule manière d’identifier les entreprises clientes et de leur demander d’assumer leurs responsabilités pour les 1 138 travailleuses et travailleurs tués fut d’interroger les survivants et de fouiller dans les décombres à la recherche d’étiquettes. Depuis lors, près de 5 ans ont passé. Le temps est venu d’exiger la transparence sur l’ensemble de cette industrie.

67.981 personnes exigent de savoir où et dans quelles conditions les vêtements de Primark sont produits

 

« Cette action nous l’avons mené car nous souhaitons savoir où sont fabriqués les vêtements de Primark, dans quelles usines et dans quelles conditions de travail. Et nous ne sommes pas seuls, car près de 70.000 personnes ont signé la pétition demandant à Primark, Armani, Forever 21, Urban Outfitters et Walmart de s’engager à signer le ‘Pacte pour la Transparence‘ promu par une coalition de 9 syndicats et organisations internationales[1], de défense des droits humains. A ce jour, 17 marques et enseignes[2] ont adhéré au Pacte et 5 autres se sont engagées à le mettre en œuvre dans sa quasi-totalité. Cependant, de trop nombreuses filières d’approvisionnement restent encore dans l’ombre… notamment celle de Primark ! » explique Jean-Marc Caudron, responsable plaidoyer d’achACT.

Dès le début de ce mois de janvier, d’Italie à Hong Kong en passant par la France, la Croatie, l’Allemagne, les Pays-Bas, la Turquie et bien sûr la Belgique (Bruxelles et Anvers), des organisations ont remis la liste des signatures aux différentes marques ciblées.

achACT et Oxfam-Magasins du monde ont choisi d’interpeller Primark ce samedi autour d’une animation originale. En effet, des détectives ont enquêté rue Neuve, devant Primark, afin de faire plus de transparence sur les conditions de travail de leurs fournisseurs. Cette action drôle et impertinente a vivement interpellé les consommateurs qui faisaient les soldes à ce moment-là.

Bruno Gemenne, responsable du service mobilisation jeunes pour Oxfam-Magasins du monde : « Beaucoup de jeunes sont très friands des vêtements proposés à bas coûts chez Primark Cette action a permis de mettre en évidence la face cachée de cette marque et de la pousser à plus de transparence. Pour Oxfam-Magasins du monde, cette action s’inscrit aussi dans notre campagne ‘Une autre mode est possible‘ qui propose des alternatives pour s’habiller de manière plus éthique et plus respectueuse de la planète »

Photos de l’action http://www.achact.be/Galerie-folder-37.htm

Suivi du Pacte Transparence

En adhérant au Pacte, les entreprises s’engagent à publier au minimum les noms et adresses de leurs fournisseurs, le nombre de leurs travailleurs, leurs types de produits et le cas échéant, les informations sur leurs sociétés mères. achACT et la coalition internationale sont en charge de vérifier si les entreprises respectent leurs engagements et publieront un rapport à ce sujet dans quelques semaines.

Documents utiles

 


[1] La coalition se compose de la Clean Clothes Campaign, de Human Rights Watch, d’IndustriALL Global Union, de la Table ronde internationale sur la responsabilité d'entreprise (ICAR), du Forum international des droits du travail (ILRF), de la Confédération syndicale internationale (CSI), du Maquila Solidarity Network, d’UNI Global Union et du Consortium des droits des travailleurs (WRC).

[2] 17 marques et enseignes dont 13 connues sur le marché européen : Adidas, ASICS, C&A, Esprit, GAP, G-Star RAW, H&M, Levi Strauss, Marks & Spencer, New Look, Nike, Patagonia et Pentland.

25 organisations membres

avec le soutien de

réseaux internationaux