Vous êtes :  Accueil > Actualités

Répression au Bangladesh - Les marques doivent agir !

recherche
par marque

A.S. AdventureAdidasAldi
AppleAsics
B&CBel&BoBenetton
BershkaC&A
CarrefourCasinoCassis
ChampionCharles Vögele
ColruytCora
Diadora
DieselDisneyDreamland
E5 ModeEsprit
FilaFilippa K
G-StarGapGsus Industry
H&MHasbro
HemaHitachiHTC
InditexInno
InWearJack&JonesJBC
Kappa
LacosteLeeLevi's
LG ElectronicsLidl
Lola&LizaLottoM&S Mode
MangoMarks & SpencerMassimo Dutti
MattelMaxitoysMayerline
Mer du NordMexxMizuno
MotorolaNew Balance
New YorkerNikeNitendo
NokiaO'NeillOlivier Strelli
OnlyOtto
PaprikaPimkiePlayStation
PremamanPromod
Pull & BearPumaReebok
RIMRiver Woodss.Oliver
SamsungScapa Sports
Sony EricssonSpeedoSpringfield
Street OneSuperdry
Talking FrenchThe Cotton Group
ToysRusTrafic
TriumphUmbroUterquë
Vero Moda
WEWilson
WranglerXboxZara
Zeeman

par produit

Ballons de footConsole de jeuxGSM
JeansJouetOrdinateur portable
SmartphoneTablettesVestes
Vêtements de modeVetements et chaussures de sportVêtements promotionnels

Vote au Parlement

27-04-2017

Le Parlement européen exige la transparence des filières d’approvisionnement en vêtements 
Soutenu par 79 organisations de défense des droits humains

Ce jeudi 27 avril en écho à la commémoration du 4ème anniversaire de l’effondrement du Rana Plaza au Bangladesh, le Parlement européen vient d’adopter un rapport sur le secteur de la confection (2016/2140(INI)) qui demande à la Commission d’élaborer des propositions législatives dans le but d’imposer aux entreprises de l’habillement des règles minimum.

La Commission européenne doit imposer la transparence des filières d’approvisionnement en vêtements

Les mauvaises conditions de travail et les violations des droits des travailleurs et des travailleuses sont des caractéristiques intrinsèques de l'industrie de l’habillement. Cette industrie se caractérise par des filières de production et de responsabilité complexes et opaques, composées de nombreux acteurs qui jouent un rôle important à différents niveaux de la production. Le manque de données accessibles publiquement sur ces filières d'approvisionnement constitue depuis longtemps un obstacle à l'amélioration des conditions de travail et au respect des droits humains.

Le Parlement européen vient d’adopter le rapport DEVE sur le secteur de la confection

Ce jeudi 27 avril 2017, le rapport du Comité DEVE sur l’initiative phare de l’Union pour le secteur de la confection (2016/2140(INI)) a été adopté par le Parlement européen. Ce rapport présente un bon équilibre entre la nécessité de soutenir et encourager des initiatives volontaires, et la nécessité d'élaborer des propositions législatives dans le but de fixer des règles minimum, en particulier en ce qui concerne la transparence des filières d’approvisionnement et la diligence raisonnable en matière de droits humains.

En soutien de ce rapport, 79 organisations de défense des droits humains (dont la Clean Clothes Campaign, Human Rights Watch, IndustriALL Europe, Confédération Syndicale Internationale, … ) appellent la Commission dans une lettre ouverte à établir des règles minimum pour  que les entreprises publient régulièrement les noms, adresses et coordonnées de toutes les unités de production de leur filière d'approvisionnement, y compris les sociétés mères des unités de production.

Cette action s’inscrit dans le cadre de la Campagne Transparence

25 organisations membres

avec le soutien de

réseaux internationaux