Vous êtes :  Accueil > Actualités

Cambodge - Marks & Spencer doit indemniser les travailleuses de Chung Fai

recherche
par marque

A.S. AdventureAdidasAldi
AppleAsics
B&CBel&BoBenetton
BershkaC&A
CarrefourCasinoCassis
ChampionCharles Vögele
ColruytCora
Diadora
DieselDisneyDreamland
E5 ModeEsprit
FilaFilippa K
G-StarGapGsus Industry
H&MHasbro
HemaHitachiHTC
InditexInno
InWearJack&JonesJBC
Kappa
LacosteLeeLevi's
LG ElectronicsLidl
Lola&LizaLottoM&S Mode
MangoMarks & SpencerMassimo Dutti
MattelMaxitoysMayerline
Mer du NordMexxMizuno
MotorolaNew Balance
New YorkerNikeNitendo
NokiaO'NeillOlivier Strelli
OnlyOtto
PaprikaPimkiePlayStation
PremamanPromod
Pull & BearPumaReebok
RIMRiver Woodss.Oliver
SamsungScapa Sports
Sony EricssonSpeedoSpringfield
Street OneSuperdry
Talking FrenchThe Cotton Group
ToysRusTrafic
TriumphUmbroUterquë
Vero Moda
WEWilson
WranglerXboxZara
Zeeman

par produit

Ballons de footConsole de jeuxGSM
JeansJouetOrdinateur portable
SmartphoneTablettesVestes
Vêtements de modeVetements et chaussures de sportVêtements promotionnels

Lancement de Fair Wear LLN

03-10-2016

achACT marque le coup lors de cette rentrée académique 2016 en lançant, en collaboration avec le Kot Planète Terre (KPT) de l’UCL, le projet Fair Wear LLN. Son objectif : encourager les collectifs étudiants, mais aussi les autorités de l’université, à commander leurs vêtements promotionnels auprès d’entreprises qui s’engagent à respecter les droits de l’Homme.

Intégrer des critères sociaux lors de la commande de vêtements promotionnels

Début d’année, la plupart des étudiants qui font partie de « kots à projets » font imprimer ou broder leur logo sur des T-shirts, polos, polars, sweats et autres casquettes. L’idée du projet Fair Wear LLN est de faciliter les démarches des collectifs étudiants (mais aussi des mouvements de jeunesse, collectivités publique, syndicats, entreprises, clubs sportifs…) qui souhaitent opter pour des vêtements promotionnels et personnalisés fabriqués dans des conditions respectueuses des droits des travailleurs.

Une plate-forme de demande de prix en ligne sur le site d’achACT

Concrètement, achACT met à disposition sur son site internet une plate-forme de demande de prix en ligne qui permet d’envoyer aux vendeurs-imprimeurs un mail-type reprenant les détails de leur commande (type de vêtements, couleurs, emplacement du/des logos...)  et de leur demander d’imprimer exclusivement sur des vêtements provenant de fabricants membres de la Fair Wear Foundation (FWF), une organisation multipartite gérée à parts égales par des fédérations d'entreprises du secteur de l’habillement et des représentants du monde syndical et associatif, dont fait partie la Clean Clothes Campaign, le réseau international d’achACT. Les fabricants membres de la FWF s’engagent à respecter les droits fondamentaux des travailleurs dans leurs filières d’approvisionnement, notamment en signant un code de conduite sur les pratiques de travail[1], en fournissant un rapport public annuel sur les progrès réalisés et en se soumettant à des contrôles dans les usines, par le biais d’équipes locales, ainsi qu’à des contrôles de performance sociale de l’entreprise signataire.

Une collaboration entre achACT et le Kot Planète Terre

Les étudiants du Kot Planète Terre ont directement accroché au projet Fair Wear LLN. Ils sont passés à l’acte et arborent aujourd’hui le logo Fair Wear LLN sur leurs polos de kot. D’autres collectifs étudiants sont également intéressés : le Dévlop Kot, le Kot Croix Rouge, le Kap Vert, le Kot Oxfam et le Kout’pouce. Par ailleurs, le vice-rectorat de l’UCL a soutenu le projet en incitant de manière systématique les présidents de kots, de cercles et de régionales à commander des vêtements promotionnels respectueux des conditions de travail via la plateforme d’achACT.

achACT veut aller plus loin

L’ambition d’achACT est de créer en Belgique un véritable mouvement d’étudiants soucieux des conditions de production de leurs vêtements. D’ailleurs, de nombreux campus universitaires d’Amérique du Nord se sont engagés dans cette voie aux côtés du Workers’ Rights Consortium. Et la démarche ne s’arrête pas au monde estudiantin puisqu’elle vise également l’achat de vêtements de travail et de sport, par exemple. Alors, quelque soit la nature de l’organisation à laquelle vous appartenez (collectif étudiant, mouvement de jeunesse, collectivité publique, syndicat, entreprise, club sportif…) n’hésitez plus, engagez-vous aux côtés d’achACT pour des vêtements respectueux des droits de l’Homme.

 


[1] Le code de conduite de la FWF intègre un salaire vital, de bonnes conditions de travail, une durée de travail non excessive et l´établissement de la relation d’emploi ainsi que les conventions fondamentales de l’OIT : liberté d’association, droit de négociation collective, interdiction du travail des enfants, interdiction du travail forcé et non discrimination.

25 organisations membres

avec le soutien de

réseaux internationaux