Vous êtes :  Accueil > Actualités

Cambodge - Marks & Spencer doit indemniser les travailleuses de Chung Fai

recherche
par marque

A.S. AdventureAdidasAldi
AppleAsics
B&CBel&BoBenetton
BershkaC&A
CarrefourCasinoCassis
ChampionCharles Vögele
ColruytCora
Diadora
DieselDisneyDreamland
E5 ModeEsprit
FilaFilippa K
G-StarGapGsus Industry
H&MHasbro
HemaHitachiHTC
InditexInno
InWearJack&JonesJBC
Kappa
LacosteLeeLevi's
LG ElectronicsLidl
Lola&LizaLottoM&S Mode
MangoMarks & SpencerMassimo Dutti
MattelMaxitoysMayerline
Mer du NordMexxMizuno
MotorolaNew Balance
New YorkerNikeNitendo
NokiaO'NeillOlivier Strelli
OnlyOtto
PaprikaPimkiePlayStation
PremamanPromod
Pull & BearPumaReebok
RIMRiver Woodss.Oliver
SamsungScapa Sports
Sony EricssonSpeedoSpringfield
Street OneSuperdry
Talking FrenchThe Cotton Group
ToysRusTrafic
TriumphUmbroUterquë
Vero Moda
WEWilson
WranglerXboxZara
Zeeman

par produit

Ballons de footConsole de jeuxGSM
JeansJouetOrdinateur portable
SmartphoneTablettesVestes
Vêtements de modeVetements et chaussures de sportVêtements promotionnels

Bangladesh : incendie chez un fournisseur d’H&M

03-02-2016

Le 2 février 2016, un important incendie a eu lieu dans l'usine Matrix Sweater, un fournisseur d'H&M au Bangladesh. En 2010, un incendie dans cette usine avait tué un travailleur. Cet accident arrive quelques jours seulement après la publication d’un deuxième rapport dénonçant les nombreux retards dans les réparations des usines des fournisseurs d’H&M au Bangladesh.

achACT et la Clean Clothes Campaign appellent de nouveau l’ensemble des entreprises qui se fournissent au Bangladesh à réaliser, dans les délais les plus brefs, les rénovations nécessaires pour assurer la sécurité des travailleurs.


H&M doit respecter l'Accord Bangladesh! SIGNEZ LA PETITION

 

Selon les informations locales, l’incendie s’est déclaré au 7ème étage de l’usine Matrix Sweater à Gazipur vers 7h30 et il a fallu plus de quatre heures aux pompiers pour l’éteindre.  Heureusement, la majorité des travailleurs  effectuaient leurs changements de postes et l’usine était quasiment vide, comme le montre cette vidéo, ce qui explique que seulement quelques travailleurs ont été blessés dans l’incendie.

Si le feu s’était déclenché une heure plus tard, 6000 travailleurs auraient été en danger de mort et aurait probablement donné lieu à un nouveau drame tel celui de l’incendie de l’usine Tazreen qui a tué 112 travailleurs en 2012. 

Outre H&M, Matrix Sweater fournissait également JC Penney. Et le site web de la société mère référence également comme clients Walmart, Inditex (Zara, Bershka…), S.Oliver, GAP, Esprit et Mark & Spencer.

Une usine inspectée par l’Alliance

D'après le Bangladesh Department of Inspection for Factories and Establishments (DIFE), l’usine avait été inspectée deux ans plus tôt par l'Alliance for Bangladesh Worker Safety, l'initiative non-contraignante développée par des enseignes américaines réticentes à signer l'Accord – juridiquement contraignant - sur la sécurité des bâtiments et la prévention des incendies. Le rapport complet d’inspection de l’Alliance n'est pas disponible, mais le rapport d’inspection sur la prévention incendie, effectué en mai 2014, fait état d’un nombre important d'éléments dangereux tels que des verrous sur les issues de secours, absence de portes coupe - feu, d'extincteurs et d’alarmes incendie, etc. L’Alliance a exigé à ce que ces réparations soient effectuées endéans les 6 mois, soit pour septembre 2014.

L’Alliance ne fournit pas aucun détail sur l’évolution des réparations dans les usines inspectées, contrairement à l’Accord qui met à jour le suivi de ces Plan d'Actions Correctrices (PAC). L’Accord, qui a directement mené des inspections de suivi dans l’usine Matrix, indique qu’aucune des mesures exigées au niveau de la prévention incendie n’a été entreprise et que de nombreuses réparations du système électrique n’ont pas encore été faites. Bien que la cause de l’incendie ne soit pas encore déterminée, la majorité des incendies d'usines au Bangladesh est déclenchée à cause de courts-circuits électriques.

Au total, 63% des actions correctrices n’ont pas été effectuées dans l’usine Matrix Sweaters. Deux ans après l’inspection initiale, 72 dangers différents n’ont toujours pas été supprimé. Malgré ces manquements, l’Alliance for Bangladesh Worker Safety indique sur son site web que le plan de rénovations de Matrix Sweaters  est « en progression adéquate ». la question se pose alors de savoir quel danger faut-il pour que l’Alliance déclare qu’une usine est effectivement dangereuse ?

Ces évènements soulignent une fois de plus que toutes les entreprises qui s’approvisionnent au Bangladesh, même celles qui ont souscrit à l'accord ou de l'Alliance, doivent faire plus pour garantir la sécurité des travailleurs et s’assurer que les usines sont rénovées et sécurisées réellement et sans délai.

 

H&M doit respecter l'Accord Bangladesh! SIGNEZ LA PETITION

 

En savoir plus:

25 organisations membres

avec le soutien de

réseaux internationaux