Vous êtes :  Accueil > Actualités

Cambodge - Marks & Spencer doit indemniser les travailleuses de Chung Fai

recherche
par marque

A.S. AdventureAdidasAldi
AppleAsics
B&CBel&BoBenetton
BershkaC&A
CarrefourCasinoCassis
ChampionCharles Vögele
ColruytCora
Diadora
DieselDisneyDreamland
E5 ModeEsprit
FilaFilippa K
G-StarGapGsus Industry
H&MHasbro
HemaHitachiHTC
InditexInno
InWearJack&JonesJBC
Kappa
LacosteLeeLevi's
LG ElectronicsLidl
Lola&LizaLottoM&S Mode
MangoMarks & SpencerMassimo Dutti
MattelMaxitoysMayerline
Mer du NordMexxMizuno
MotorolaNew Balance
New YorkerNikeNitendo
NokiaO'NeillOlivier Strelli
OnlyOtto
PaprikaPimkiePlayStation
PremamanPromod
Pull & BearPumaReebok
RIMRiver Woodss.Oliver
SamsungScapa Sports
Sony EricssonSpeedoSpringfield
Street OneSuperdry
Talking FrenchThe Cotton Group
ToysRusTrafic
TriumphUmbroUterquë
Vero Moda
WEWilson
WranglerXboxZara
Zeeman

par produit

Ballons de footConsole de jeuxGSM
JeansJouetOrdinateur portable
SmartphoneTablettesVestes
Vêtements de modeVetements et chaussures de sportVêtements promotionnels

Nouveau salaire minimum légal cambodgien. Insuffisant !

08-10-2015

Le ministère du travail du Cambodge a annoncé officiellement hier le nouveau salaire minimum légal des travailleurs de l’habillement pour 2016. Il s’élèvera à 140$, soit une augmentation d’à peine 12$ de plus que l’ancien (128$).

Une augmentation dérisoire donc, élevant le nouveau minimum à même pas 1/3 de ce que devrait être un véritable salaire vital, tel que calculé par l’Asia Floor Wage.

Cette annonce a outré certaines organisations syndicales indépendantes qui annoncent de fortes mobilisations dans les jours à venir. « Je ne peux pas accepter ce montant. J’ai besoin de 160$. Et je pense que 50% à 60% des travailleurs n’accepteront pas non plus ce chiffre. » a déclaré Ath Thorn, président de C.CAWDU, la Coalition des syndicats cambodgiens de l’habillement.

Un combat pour un salaire vital qui dure depuis près de 4 ans

Depuis 2012, les travailleurs de l’habillement enchainent mouvements de grèves, mobilisations et manifestations réclamant une hausse du salaire minimum légal. En décembre 2013 celui-ci avait été élevé à 100$ par le gouvernement Cambodgien. A l’époque, ce montant correspondait à peine à 35% de ce que devrait être un véritable salaire vital, tel que calculé par l’Alliance pour l’Asia Floor Wage.

En janvier 2014, lors d’une répression violente des manifestations pour revendiquer un salaire minimum de 160 $, 4 manifestants avaient été tués, 39 blessés et 23 militants avaient été arrêtés. Cinq mois plus tard, grâce à la pression de la campagne internationale menée conjointement par le réseau de la Clean Clothes Campaign et les syndicats internationaux, ils étaient relâchés.

En Septembre 2014, les mobilisations reprenaient pour réclamer 177 $ de salaire minimum. Depuis lors, les actions là-bas et ici continuent pour exiger un salaire vital pour ces centaines de milliers de travailleuses et travailleurs de l’habillement au Cambodge.

Hier, lors de la journée mondiale pour le travail décent, des centaines de milliers de travailleurs cambodgiens de l’habillement sont sortis des usines pour revendiquer un véritable salaire vital et de meilleures conditions de travail en général. 

EN SAVOIR PLUS :

• 07/10/2015 – Journée pour le travail décent : au Cambodge les travailleurs de l’habillement demandent un salaire vital !

• 23/09/2014 – Des travailleurs belges et cambodgiens et des consommateurs interpellent H&M et Zara.

• 23/09/2014 – Cambodge – Un bon premier pas de la part des marques mais insuffisant !

• 17/09/2014 – Cambodge - 177$/mois pour les femmes qui confectionnent nos vêtements, est-ce vraiment trop demander?

• 03/06/2014 - Cambodge - Victoire! Les 23 ont été libérés

• 04/03/2014 - Cambodge - Les travailleurs n'abandonnent pas

• 11/02/2014 - Cambodge - Libération sous caution refusée pour les 21 personnes arrêtées début janvier

• 10/02/2014 - 150 personnes devant l’ambassade du Cambodge

• 03/02/2014 - Cambodge, Pour un salaire vital! - Action le 10 février à Bruxelles

• 09/01/2014 - Les entreprises qui s'approvisionnent au Cambodge doivent agir.

25 organisations membres

avec le soutien de

réseaux internationaux