Vous êtes :  Accueil > Actualités

Cambodge - Marks & Spencer doit indemniser les travailleuses de Chung Fai

recherche
par marque

A.S. AdventureAdidasAldi
AppleAsics
B&CBel&BoBenetton
BershkaC&A
CarrefourCasinoCassis
ChampionCharles Vögele
ColruytCora
Diadora
DieselDisneyDreamland
E5 ModeEsprit
FilaFilippa K
G-StarGapGsus Industry
H&MHasbro
HemaHitachiHTC
InditexInno
InWearJack&JonesJBC
Kappa
LacosteLeeLevi's
LG ElectronicsLidl
Lola&LizaLottoM&S Mode
MangoMarks & SpencerMassimo Dutti
MattelMaxitoysMayerline
Mer du NordMexxMizuno
MotorolaNew Balance
New YorkerNikeNitendo
NokiaO'NeillOlivier Strelli
OnlyOtto
PaprikaPimkiePlayStation
PremamanPromod
Pull & BearPumaReebok
RIMRiver Woodss.Oliver
SamsungScapa Sports
Sony EricssonSpeedoSpringfield
Street OneSuperdry
Talking FrenchThe Cotton Group
ToysRusTrafic
TriumphUmbroUterquë
Vero Moda
WEWilson
WranglerXboxZara
Zeeman

par produit

Ballons de footConsole de jeuxGSM
JeansJouetOrdinateur portable
SmartphoneTablettesVestes
Vêtements de modeVetements et chaussures de sportVêtements promotionnels

Rana Plaza - Benetton : contribution insuffisante à l'indemnisation des victimes

17-04-2015

Une semaine avant la commémoration du deuxième anniversaire de l’effondrement du Rana Plaza, Benetton annonce une contribution notoirement insuffisante au fonds d’indemnisation des victimes.

Ce vendredi 17 avril, exactement une semaine avant la commémoration du deuxième anniversaire de l’effondrement du Rana Plaza au Bangladesh, Benetton a annoncé sa contribution à hauteur de 1,1 million de dollars au fonds d’indemnisation des victimes. Cette contribution est bien inférieure à celle exigée de Benetton,notamment par achACT, soit 5 millions de dollars; un montant basé sur son chiffre d’affaires ses approvisionnements au Bangladesh et l’estimation de son approvisionnement dans le Rana Plaza.

En Février dernier, répondant à une pétition signée par plus d’1 million de personnes, Benetton avait annoncé sa participation au fonds d’indemnisation sans toutefois avancer de montant. L’entreprise avait alors déclaré vouloir baser l’identification de ce montant sur une étude réalisée par une tierce partie. Nous connaissons maintenant le nom de cette tierce partie. Il s’agit de PWC, peu connu pour son expertise en matière de droits humains, et dont le rapport a été avalisé par WRAP, présenté par Benetton comme une ONG travaillant sur la mise en conformité sociale. WRAP est en réalité une organisation d’audit social et de certification financée par des entreprises et qui jouit d’une des pires réputations dans le secteur. L’usine Garib and Garib, détruite lors d’un incendie en 2010 en tuant des travailleurs et en mettant en lumière d'évidents manquements en termes de sécurité avait pourtant été certifiée par WRAP.

Ce long et coûteux procédé utilisé par Benetton pour évaluer le montant de sa contribution a par ailleurs exclu toute discussion avec des syndicats et des organisations de défense des travailleurs directement impliqués dans la démarche d’indemnisation des victimes au Bangladesh.

Benetton n’est malheureusement pas le seul client du Rana Plaza à se défiler de sa responsabilité de contribuer à l’indemnisation des victimes. Presque tous les clients, à l’exception de Primark et de Loblaw ont contribué de manière insuffisante, manquant ainsi d’assumer leur part de responsabilité vis-à-vis des victimes. Certaines marques telles que Mango et Matalan n’ont pas désiré divulguer le montant de leur contribution, D’autres, telles que Children’s Place et Wal Mart, ont tout comme Benetton contribué de manière notoirement insuffisante.

« Benetton et les autres marques doivent savoir que c’est en fabriquant leurs vêtements que nous avons enduré tant de souffrances et que nous avons perdu des êtres aimés. Contribué avec à peine 1,1 millions de dollars est irrespectueux envers nous et envers toutes les victimes du Rana Plaza » a déclaré Latif Sheifh qui a perdu son épouse dans l’effondrement. Latif, ainsi que d’autres familles de victimes et des rescapés maintiennent leur exigence vis-à-vis de Benetton de combler ce qui manque au fondsd’indemnisation.

Sur les 30 millions de dollars nécessaires, il manque encore plus de 7 millions pour indemniser complètement les victimes. achACT et son réseau la Clean Clothes Campaign entament demain une semaine d’action dans plusieurs villes européennes dirigée vers les entreprises clientes pour qu’elles comblent le déficit du fonds et indemnisent totalement les victimes. Et ce dans les délais les plus brefs.

Plus d'info concernant l'action d'achACT ce vendredi 24 avril à 14h à Liège. 

25 organisations membres

avec le soutien de

réseaux internationaux