Vous êtes :  Accueil > Actualités

Cambodge - Marks & Spencer doit indemniser les travailleuses de Chung Fai

recherche
par marque

A.S. AdventureAdidasAldi
AppleAsics
B&CBel&BoBenetton
BershkaC&A
CarrefourCasinoCassis
ChampionCharles Vögele
ColruytCora
Diadora
DieselDisneyDreamland
E5 ModeEsprit
FilaFilippa K
G-StarGapGsus Industry
H&MHasbro
HemaHitachiHTC
InditexInno
InWearJack&JonesJBC
Kappa
LacosteLeeLevi's
LG ElectronicsLidl
Lola&LizaLottoM&S Mode
MangoMarks & SpencerMassimo Dutti
MattelMaxitoysMayerline
Mer du NordMexxMizuno
MotorolaNew Balance
New YorkerNikeNitendo
NokiaO'NeillOlivier Strelli
OnlyOtto
PaprikaPimkiePlayStation
PremamanPromod
Pull & BearPumaReebok
RIMRiver Woodss.Oliver
SamsungScapa Sports
Sony EricssonSpeedoSpringfield
Street OneSuperdry
Talking FrenchThe Cotton Group
ToysRusTrafic
TriumphUmbroUterquë
Vero Moda
WEWilson
WranglerXboxZara
Zeeman

par produit

Ballons de footConsole de jeuxGSM
JeansJouetOrdinateur portable
SmartphoneTablettesVestes
Vêtements de modeVetements et chaussures de sportVêtements promotionnels

Rana Plaza - Carrefour et Benetton doivent payer!

24-03-2014

Dans un mois, le monde commémorera le premier anniversaire de l’effondrement du Rana Plaza et son effroyable bilan. Pourtant les familles des 1.138 travailleurs tués et les plus de 2.000 blessés n’ont toujours pas été indemnisés.

Un fonds d’indemnisation, le Rana Plaza Arrangement, existe. Il doit être financé à hauteur de 40 millions de dollars pour couvrir l’indemnisation de toutes les victimes. Les marques et enseignes peuvent y verser leurs contributions financières. Certaines enseignes ont déjà versé une contribution. Benetton et Carrefour refusent pour le moment de contribuer.

 

BENETTON DOIT CONTRIBUER AU FONDS D’INDEMNISATION.
CARREFOUR, QUI RÉFUTE AVOIR ÉTÉ CLIENT DU RANA PLAZA, DOIT MONTRER SA SOLIDARITÉ EN PARTICIPANT AU FONDS.

SOUTENEZ LES VICTIMES DU RANA PLAZA.
ÉCRIVEZ À BENETTON ET CARREFOUR !

 

Certaines enseignes contribuent. Carrefour et Benetton refusent. Il faut maintenir la pression.

A ce jour, le Rana Plaza Arrangement annonce que 17 enseignes ont contribué publiquement au fonds d’indemnisation.

  • 12 entreprises clientes du Rana Plaza : Camaïeu, Primark (1 million $), Bonmarché (Royaume-Uni) El Corte Inglés, Mango (Espagne), Mascot (Danemark), Loblaw (Canada), KiK (Allemagne), Premier Clothing, WalMartThe Children's Place et LPP (Pologne);
  • Inditex (Zara, Bershka, Pull & Bear, Massimo Dutti), GAP, VF Coporation, et N Brown Group qui ne s’approvisionnaient pas au Rana Plaza mais qui est un important client du Bangladesh, au même titre que Carrefour.
  • C&A, qui était client d’une des usines du Rana Plaza jusqu’en 2011 et qui a annoncé avoir versé 500.000 € via sa fondation.

D’autres enseignes affirment avoir contribué mais sans vouloir figurer dans la liste des donateurs officiels.

Primark a annoncé consacrer 10 millions $ à l’indemnisation, en plus de 2 millions $ déjà versés comme aide d’urgence. La marque irlandaise va indemniser directement les 580 victimes de son fournisseur, New Wave Bottom, un des ateliers hébergés dans l’immeuble du Rana Plaza, pour un total de 9 millions $ et va contribuer au fonds d’indemnisation pour 1 million $. Le montant annoncé est important et est accueilli favorablement. Néanmoins, achACT attire l’attention sur la nécessité d’une approche coordonnée nécessaire pour indemniser l’ensemble des victimes du Rana Plaza. L'Organisation internationale du travail, qui gère le fonds d’indemnisation, explique que les initiatives unilatérales d’indemnisation directe des entreprises posent problèmes. Certaines des victimes risqueraient d’être oubliées. achACT appelle donc Primark a coordonné ces efforts avec le comité de coordination du Rana Plaza Arrangement.

 

Benetton et Carrefour refusent de contribuer. Inacceptable !

Carrefour nie tout lien avec le Rana Plaza et refuse de contribuer au fonds d’indemnisation. Pour rappel, des t-shirts étiquettés TEX, la marque de Carrefour, ont été retrouvés dans les décombres. Carrefour nie pourtant tout lien avec les usines du Rana Plaza. On pourrait débattre éternellement si Carrefour était client ou pas d’un atelier du Rana Plaza. Mais que ce soit le cas ou non, Carrefour est un important client de l’industrie de l’habillement du Bangladesh.

Le fonds d’indemnisation a été conçu pour que les marques qui ne sont pas directement liées au Rana Plaza puissent y contribuer. Inditex (Zara), qui n’était pas client du Rana Plaza, y contribue en tant qu’acheteur important au Bangladesh. L’OIT est claire sur ce point : se montrer solidaire des victimes du Rana Plaza n’implique pas une reconnaissance de responsabilité vis-à-vis d’elles. Comme Inditex, Carrefour peut contribuer à résoudre un des problèmes chroniques de l’industrie en contribuant à l’indemnisation des victimes.

Benetton doit 5 millions $ aux victimes ! Benetton se fournissait dans une des usines hébergées dans le Rana Plaza. Il refuse pourtant toujours de signer le Rana Plaza Arrangement et de contribuer au fonds d’indemnisation des victimes. A l’approche de l’anniversaire de la catastrophe du Rana Plaza, un mouvement international de travailleurs, consommateurs et citoyens est en marche. Benetton doit assumer ses responsabilités et contribuer immédiatement à hauteur de 5 millions $ au fonds d’indemnisation des victimes.

 

BENETTON DOIT CONTRIBUER AU FONDS D’INDEMNISATION.
CARREFOUR, QUI RÉFUTE AVOIR ÉTÉ CLIENT DU RANA PLAZA, DOIT MONTRER SA SOLIDARITÉ EN PARTICIPANT AU FONDS.

SOUTENEZ LES VICTIMES DU RANA PLAZA.
ÉCRIVEZ À BENETTON ET CARREFOUR !

 

Un fonds d'indemnisation

Le Rana Plaza Arrangement est une approche coordonnée inédite qui permettra d’indemniser les victimes de l’effondrement en couvrant leur perte de revenus et leurs frais médicaux. Un fonds est créé à cet effet. Les victimes pourront être indemnisées dès que suffisamment d’argent aura été récolté.

Pour couvrir l’indemnisation complète de toutes les victimes, 40 millions de US$ sont nécessaires. Les marques doivent couvrir ce montant avant le 24 avril 2014, date anniversaire de la catastrophe.

 

 

25 organisations membres

avec le soutien de

réseaux internationaux