Vous êtes :  Accueil > Actualités

Cambodge - Marks & Spencer doit indemniser les travailleuses de Chung Fai

recherche
par marque

A.S. AdventureAdidasAldi
AppleAsics
B&CBel&BoBenetton
BershkaC&A
CarrefourCasinoCassis
ChampionCharles Vögele
ColruytCora
Diadora
DieselDisneyDreamland
E5 ModeEsprit
FilaFilippa K
G-StarGapGsus Industry
H&MHasbro
HemaHitachiHTC
InditexInno
InWearJack&JonesJBC
Kappa
LacosteLeeLevi's
LG ElectronicsLidl
Lola&LizaLottoM&S Mode
MangoMarks & SpencerMassimo Dutti
MattelMaxitoysMayerline
Mer du NordMexxMizuno
MotorolaNew Balance
New YorkerNikeNitendo
NokiaO'NeillOlivier Strelli
OnlyOtto
PaprikaPimkiePlayStation
PremamanPromod
Pull & BearPumaReebok
RIMRiver Woodss.Oliver
SamsungScapa Sports
Sony EricssonSpeedoSpringfield
Street OneSuperdry
Talking FrenchThe Cotton Group
ToysRusTrafic
TriumphUmbroUterquë
Vero Moda
WEWilson
WranglerXboxZara
Zeeman

par produit

Ballons de footConsole de jeuxGSM
JeansJouetOrdinateur portable
SmartphoneTablettesVestes
Vêtements de modeVetements et chaussures de sportVêtements promotionnels

Cambodge, Pour un salaire vital! - Action le 10 février à Bruxelles

03-02-2014

5 travailleurs tués, 39 blessés par balle, 23 leaders arrêtés et toujours détenus, au moins 100 travailleurs licenciés. Le gouvernement cambodgien persiste dans la répression démesurée et sanglante des 2 et 3 janvier 2014 des mouvements de grève des travailleurs de l’habillement qui réclament une reprise des négociations salariales et revendiquent une hausse des salaires à hauteur de 160 $ mensuels. Une action de solidarité aura lieu à Bruxelles ce lundi 10 février.

En savoir plus : 9/01/2014 – Les entreprises qui s’approvisionnement au Cambodge doivent agir.

A l’heure actuelle les syndicats locaux cherchent à faire libérer les 23 leaders détenus. Leur libération sous caution a été refusée la semaine dernière.

Les travailleurs ont repris le travail. Cependant, au moins 100 travailleurs ont été licenciés pour avoir participé à l’organisation du mouvement de grève. Le gouvernement continue à museler les mouvements de protestation et les manifestations, notamment via une forte présence policière aux alentours des lieux de rassemblement.

Marques et enseignes réagissent

Le 17 Janvier dernier, 30 marques et enseignes* principaux clients de l’industrie de l’habillement au Cambodge ont cosigné avec la CSI, IndustriALL et UNI une lettre  dressée au premier ministre cambodgien. Ils lui demandent fermement de respecter les droits des détenus, respecter la liberté d’association et la loi nationale sur les syndicats et enfin de relancer les négociations salariales. Les signataires demandent de rencontrer le premier ministre dans le courant de la semaine du 3 Février afin d’envisager comment ils peuvent aider le gouvernement à répondre à leurs demandes. De son côté, le gouvernement a annoncé la tenue d’une réunion de la commission en charge de la fixation du salaire minimum, le 5 Février.

Une action à Bruxelles le 10 février

Avec son réseau international, la Clean Clothes Campaign ainsi que les réseaux syndicaux internationaux, achACT mènera une action de solidarité le 10 février à 10h30 devant l’ambassade du Cambodge à Bruxelles. Venez-y nombreux !

Pour toute info sur l’action de ce 10/02/14 : achacteurs@achact.be ou 010/45 75 27

A l'appel de la Conférdération Syndicale International, d'Uni et IndustrieALL, une action similaire prendra place dans une dizaine de pays.

 

*Adidas, Asda, American Eagle Outfitters, Bonmarché, C&A, Debenhams, Esprit, Fifth Pacific, Gap, H&M, Inditex, Levi Strauss & Co., Lululemon Athletica, Marks & Spencer, Next, Migros, N Brown Group, New Balance, New Look, Nike, Orsay, Pprimark, Puma, PVH, Tchibo, Tesco, The Jones Group, The Walt Disney Company, Under Armour et Walmart

 

25 organisations membres

avec le soutien de

réseaux internationaux