Vous êtes :  Accueil > Actualités

Cambodge - Marks & Spencer doit indemniser les travailleuses de Chung Fai

recherche
par marque

A.S. AdventureAdidasAldi
AppleAsics
B&CBel&BoBenetton
BershkaC&A
CarrefourCasinoCassis
ChampionCharles Vögele
ColruytCora
Diadora
DieselDisneyDreamland
E5 ModeEsprit
FilaFilippa K
G-StarGapGsus Industry
H&MHasbro
HemaHitachiHTC
InditexInno
InWearJack&JonesJBC
Kappa
LacosteLeeLevi's
LG ElectronicsLidl
Lola&LizaLottoM&S Mode
MangoMarks & SpencerMassimo Dutti
MattelMaxitoysMayerline
Mer du NordMexxMizuno
MotorolaNew Balance
New YorkerNikeNitendo
NokiaO'NeillOlivier Strelli
OnlyOtto
PaprikaPimkiePlayStation
PremamanPromod
Pull & BearPumaReebok
RIMRiver Woodss.Oliver
SamsungScapa Sports
Sony EricssonSpeedoSpringfield
Street OneSuperdry
Talking FrenchThe Cotton Group
ToysRusTrafic
TriumphUmbroUterquë
Vero Moda
WEWilson
WranglerXboxZara
Zeeman

par produit

Ballons de footConsole de jeuxGSM
JeansJouetOrdinateur portable
SmartphoneTablettesVestes
Vêtements de modeVetements et chaussures de sportVêtements promotionnels

H&M s'engage pour un salaire vital sans objectifs précis

03-12-2013

Feuille de route de H&M vers un salaire équitable: Position d'achACT et de la Clean Clothes Campaign


En bref

L’annonce faite par H&M de sa feuille de route vers un salaire vital équitable pourrait constituer une étape significative vers le respect des droits des travailleurs de la confection à un salaire vital.

achACT et son réseau international, la Clean Clothes Campaign (CCC) sont cependant déçus que H&M ne se fonde pas sur une référence claire en matière de montants à prendre en compte. Sans une telle définition, nous estimons qu’il est à la fois impossible d’identifier une « feuille de route » pour atteindre cette rémunération et de mesurer les succès d’une telle démarche.

Nous demandons instamment à H&M d’adopter une définition claire d’un salaire vital, en se référant à l’Asia Floor wage. Cette référence permettra effectivement à H&M de mesurer les progrès engrangés et d’élargir sa démarche à l’ensemble de ses fournisseurs asiatiques.

L’importance donnée par H&M aux négociations salariales au niveau des usines est un élément clé de sa feuille de route. Nous estimons cependant que H&M devrait s’engager davantage en assurant l’inclusion et en reconnaissant un rôle crucial dans ce processus aux syndicats locaux.

Une première étape en cette matière pourrait être franchie par H&M en signant le Protocole indonésien sur l’exercice de la liberté d’association et en procurant des garanties similaires dans les autres pays où l’enseigne s’approvisionne.

achACT et la CCC sont prudemment optimistes sur la direction prise par H&M et espèrent que les prochaines étapes de la feuille de route consisteront à identifier des montants de référence clairs pour un salaire vital et à clarifier l’implication des syndicats locaux ainsi que de préciser en quoi le projet d’usine modèle permettra d’être élargi à d’autres usines.

 

En substance

achACT et son réseau international, la Clean Clothes Campaign (CCC) sont déçus que la Feuille de route vers un salaire vital équitable récemment annoncée par H&M ne se fonde pas sur une référence claire en matière de montants à prendre en compte. Sans une telle définition, achACT et la CCC estiment qu’il est à la fois impossible d’identifier une « feuille de route » pour atteindre cette rémunération et de mesurer les succès d’une telle démarche.

Cependant, achACT et la CCC accueillent favorablement cette feuille de route en tant qu’étape significative dans l’approche développée par H&M pour assurer un salaire vital équitable aux travailleurs de ses filières d’approvisionnement. Une approche qui a le mérite d’identifier certains objectifs et échéances. Nous sommes convaincus qu’un salaire vital constitue la clé de voûte d’un travail décent. Par conséquent, le paiement d’un salaire vital doit être considéré comme un élément fondamental, inhérent et inextricable de tout cadre réellement durable de redevabilité sociale.

Afin d’atteindre un salaire vital équitable, H&M se dit prêt à payer davantage ses fournisseurs. Il s’agit d’un engagement essentiel, crucial à toute amélioration des niveaux de salaires. Il est également encourageant que H&M s’engage à améliorer ses pratiques d’approvisionnement pour diminuer le recours aux heures supplémentaires et à développer un outil de mesure de l’évolution réelle des salaires. achACT et la CCC sont cependant convaincus que pour tenir sa promesse de payer un salaire vital aux personnes qui fabriquent ses vêtements, H&M doit s’engager davantage.

En premier lieu, H&M doit définir ce qu’il appelle un salaire vital équitable.

achACT et la CCC appellent H&M à adopter la référence d’un salaire vital que constitue l’Asia Floor Wage. Cette référence permettra à H&M d’étendre son travail envers un salaire vital pour tous les travailleurs et travailleuses de ses filières d’approvisionnement en Asie.

L’annonce de l’engagement de H&M de baser sa démarche sur des négociations entre la direction des usines et les travailleurs est essentielle pour atteindre le paiement effectif d’un salaire vital. Elle doit être applaudie. Cependant, cette seule démarche ne permettra pas d’atteindre un niveau de salaire vital. Les niveaux de salaire atteignables de manière négociée au sein des usines, lorsque le salaire de départ consiste en un salaire minimum correspond au quart voire au sixième d’un salaire vital, n’atteindra jamais un salaire vital pour le travailleur et sa famille.

En établissant une référence claire en matière de salaire vital, H&M peut élever le niveau de tout le secteur. Les marques et enseignes internationales ont le pouvoir et les moyens de changer la donne pour les travailleurs de l’industrie.

L’importance donnée par H&M aux négociations au niveau des usines est un élément clé de sa feuille de route. Nous estimons cependant que H&M devrait s’engager davantage en assurant l’inclusion et en donnant un rôle crucial dans ce processus aux syndicats locaux.

Une première étape en cette matière pourrait être franchie par H&M en signant le Protocol Indonésien sur l’exercice de la liberté d’association et en procurant des garanties similaires dans les autres pays où H&M s’approvisionne. Nous demandons instamment à H&M d’élargir son Conseil d’Avis afin de garantir que les syndicats locaux y jouissent d’une représentation plus directe.

« With size comes responsability » déclare H&M en introduisant ses plans. Parmi les leaders mondiaux de son secteur, H&M peut et devrait jouer un rôle majeur pour changer les pratiques d’achat, garantes de filières d’approvisionnement plus équitables et plus durables.

Afin de mettre ce leadership en pratique, H&M a besoin d’identifier comment l’enseigne mettra en œuvre un salaire vital lorsqu’elle devra collaborer avec d’autres clients d’usines où elle n’est pas seule à s’approvisionner. Le projet d’usine modèle tel que présenté dans la Feuille de route est une première étape positive, mais ne donnera de résultats significatifs que si H&M est capable d’anticiper sur la manière d’élargir les résultats de ce projet à d’autres fournisseurs stratégiques. De plus de tels fournisseurs stratégiques ne constituent qu’une partie de la filière. Pour assurer qu’un salaire vital soit payé à chaque travailleur, H&M doit également examiner comment les changements pourront être appliqués aux autres éléments de la filière, tels que les sous-traitants par exemple, où les risques de trop faible rémunération des travailleurs est encore davantage présent.

achACT et la CCC sont prudemment optimistes sur la direction prise par H&M et espèrent que les prochaines étapes de la feuille de route consisteront à identifier des montants de référence clairs pour un salaire vital et à clarifier l’implication des syndicats locaux ainsi que de préciser comment le projet d’usine modèle sera élargi.

achACT et la CCC suivent avec attention et intérêt le travail entrepris par H&M pour payer un salaire vital équitable et nous espérons que cette première annonce sera suivie d’actions concrètes et d’améliorations.

25 organisations membres

avec le soutien de

réseaux internationaux