Vous êtes :  Accueil > Actualités

Cambodge - Marks & Spencer doit indemniser les travailleuses de Chung Fai

recherche
par marque

A.S. AdventureAdidasAldi
AppleAsics
B&CBel&BoBenetton
BershkaC&A
CarrefourCasinoCassis
ChampionCharles Vögele
ColruytCora
Diadora
DieselDisneyDreamland
E5 ModeEsprit
FilaFilippa K
G-StarGapGsus Industry
H&MHasbro
HemaHitachiHTC
InditexInno
InWearJack&JonesJBC
Kappa
LacosteLeeLevi's
LG ElectronicsLidl
Lola&LizaLottoM&S Mode
MangoMarks & SpencerMassimo Dutti
MattelMaxitoysMayerline
Mer du NordMexxMizuno
MotorolaNew Balance
New YorkerNikeNitendo
NokiaO'NeillOlivier Strelli
OnlyOtto
PaprikaPimkiePlayStation
PremamanPromod
Pull & BearPumaReebok
RIMRiver Woodss.Oliver
SamsungScapa Sports
Sony EricssonSpeedoSpringfield
Street OneSuperdry
Talking FrenchThe Cotton Group
ToysRusTrafic
TriumphUmbroUterquë
Vero Moda
WEWilson
WranglerXboxZara
Zeeman

par produit

Ballons de footConsole de jeuxGSM
JeansJouetOrdinateur portable
SmartphoneTablettesVestes
Vêtements de modeVetements et chaussures de sportVêtements promotionnels

Plus d’un million de personnes appellent les marques à agir !

12-05-2013

Déjà 1 150 000 signataires pour la pétition demandant aux entreprises de mode qui se fournissent au Bangladesh d’approuver d’ici le 15 Mai l’Accord de prévention des incendies et de sécurité des bâtiments au Bangladesh.

Plus d’un million de personnes adressent un message clair aux marques et enseignes de mode qui – comme H&M, C&A, Gap, Mango, Benetton ou Carrefour – sont d’importants clients de l’industrie de l’habillement du Bangladesh ou étaient clientes d’une des cinq usines du Rana Plaza : elles doivent prendre des mesures immédiates pour assurer la sécurité des usines afin de prévenir de nouvelles tragédies.

Les signatures ont été récoltées par une coalition de syndicats et d’organisations de défense des droits des travailleurs dans le monde dont la Clean Clothes Campaign (dont achACT est le membre en Belgique francophone), IndustriALL Global Union et UNI Global Union*.

Un accord légalement contraignant
L’Accord est légalement contraignant et prévoit des inspections indépendantes des bâtiments, la formation des travailleurs en matière de droits par les syndicats, la publication des rapports d’inspection, l’obligation d’effectuer les travaux nécessaires et la contribution financière des marques et enseignes. Il est soutenu par l’ensemble des représentants des travailleurs du secteur au Bangladesh et au niveau international.

« Cette mobilisation internationale massive doit être entendue par les marques et enseignes de mode. L’Accord soutenu par cet appel public mondial est la seule mesure concrète qui peut prévenir que de nouvelles vies soient sacrifiées.» Carole Crabbé, achACT

Plus de 1700 morts depuis 2005
Depuis 2005, rien qu’au Bangladesh, plus de 1.700 travailleurs de l’habillement sont morts en raison de l’état déplorable des bâtiments. Les récentes tragédies mettent encore une fois en lumière le besoin d’action immédiate et l’échec des systèmes reposant sur des audits sociaux derrière lesquels s’abritent les marques et enseignes. Deux des usines du Rana Plaza avaient été auditées par le Business Social Compliance Initiative (basé à Bruxelles) et nombre des autres marques clientes ont recours à des systèmes d’audits du même type. Pourtant toutes ont manqué d’identifier l’illégalité et l’insécurité des constructions.

 

Signer la pétition

 

* Pétitions collectées également par International Labor Rights Forum (USA), United Students Against Sweatshops (USA), Maquila Solidarity Network (Canada), War on Want (UK), People and Planet (UK) et les réseaux web SumOfUs.org, Change.org, Credo Action, Avaaz et Causes.

 

Lire aussi :

25 organisations membres

avec le soutien de

réseaux internationaux