Vous êtes :  Accueil > Campagnes > Achats publics de vêtements > ça passe par ma commune > Petit Train Citoyen : Tournai

  • Achats publics de vêtements

Cambodge - Marks & Spencer doit indemniser les travailleuses de Chung Fai

recherche
par marque

A.S. AdventureAdidasAldi
AppleAsics
B&CBel&BoBenetton
BershkaC&A
CarrefourCasinoCassis
ChampionCharles Vögele
ColruytCora
Diadora
DieselDisneyDreamland
E5 ModeEsprit
FilaFilippa K
G-StarGapGsus Industry
H&MHasbro
HemaHitachiHTC
InditexInno
InWearJack&JonesJBC
Kappa
LacosteLeeLevi's
LG ElectronicsLidl
Lola&LizaLottoM&S Mode
MangoMarks & SpencerMassimo Dutti
MattelMaxitoysMayerline
Mer du NordMexxMizuno
MotorolaNew Balance
New YorkerNikeNitendo
NokiaO'NeillOlivier Strelli
OnlyOtto
PaprikaPimkiePlayStation
PremamanPromod
Pull & BearPumaReebok
RIMRiver Woodss.Oliver
SamsungScapa Sports
Sony EricssonSpeedoSpringfield
Street OneSuperdry
Talking FrenchThe Cotton Group
ToysRusTrafic
TriumphUmbroUterquë
Vero Moda
WEWilson
WranglerXboxZara
Zeeman

par produit

Ballons de footConsole de jeuxGSM
JeansJouetOrdinateur portable
SmartphoneTablettesVestes
Vêtements de modeVetements et chaussures de sportVêtements promotionnels

Petit Train Citoyen : Tournai

Date du petit train : Dimanche 2 septembre 2012

Carte d’identité:

  • Situation géographique : Province du Hainaut
  • Nombre d’habitants : 69 700 habitants
  • Situation politique actuelle : Majorité PS-cdH, Opposition MR-ecolo
  • Focus sur les vêtements de travail:

Montant annuel d’achat/location de vêtements de travail par les administrations communales

50 000 €

Nom du fournisseur principal

Au Bleu Sarrau

Au moins un achat socialement responsable de vêtements

NON

Prise en compte systématique dans les cahiers de charge du respect des droits des travailleurs qui fabriquent les vêtements

NON

Echo du petit train :

Toutes les listes ont répondu présentes ! Rudy Demotte en personne pour la liste PS, l’actuel échevin des finances, Jean-Marie Vandenberghe pour le cdH, Marie-Christine Marghem, tête de liste MR et Guillaume Denonne pour ecolo. Tout au long du parcous, ils écouteront lrd citoyens s’exprimer avec art, humour, et amour de leur ville. Belle expérience de citoyenneté bien vivante !

Tournai est une ville qui bouge tant par ses initiatives de citoyens individuels comme l’artiste qui raccommode les rambardes des quais et les pavés manquants, ponctuant la ville de points rouges, que par ses initiatives collectives d’association, telles que le GRACQ, et de commissions consultatives qui voudraient être prises bien plus au sérieux par les autorités communales.

Esprit d’initiative qui s’était également traduit par l’organisation d’un ciné-débat sur les marchés publics de vêtements de travail organisé par le CNCD local et qui avait réuni le 14 Juin dernier une trentaine de personnes autour de l’échevin Vandenberghe, d’entrepreneurs locaux et de Carole Crabbé, représentante d’achACT.

Sur son parcours, le petit train passe devant Au Bleu Sarrau. C’est le principal fournisseur de la  ville de Tournai pour les vêtements des ouvriers communaux. La commune y consacre chaque année un budget important. Environ 50.000 euros. C’est l’occasion de rappeler que Tournai a une vieille histoire d’industrie et de commerce du textile. Une industrie aujourd’hui largement délocalisée dans des pays qui pratiquent des salaires très bas et qui ne sont pas toujours très regardants sur le respect des droits des travailleurs. C’est aussi l’occasion de montrer que les marchés publics peuvent être d’importants leviers pour un développement durable !

Comme d’autres communes le font déjà, Tournai pourrait exiger de la part de ses fournisseurs de vêtements de travail d’apporter les preuves de leur engagement pour de bonnes conditions de travail dans leurs filières, en Europe ou ailleurs. Au Bleu Sarreau propose notamment des vêtements de marques dont l’engagement en la matière est vérifié par un organisme indépendant et qui publient  un rapport annuel à ce propos. Au Bleu Sarrau pourrait donc répondre favorablement à une telle demande de la part de la Ville… si elle l’exigeait…

Et c’est bien sur cela que porte la question adressée aux 4 candidats :  

Vous engagez-vous à intégrer dans les futurs cahiers de charge concernant les vêtements de travail des critères exigeant le respect des droits fondamentaux des travailleurs dans les usines qui les fabriquent et d’en tenir compte dans l’attribution du marché ?

Malgré une expression orale unanime mais qui dénote cependant une confusion dans la connaissance de prescrits légaux,du chef de Marie-Christine Marghem, les candidats sont mitigés quand à la réponse affichée. Rudy Demotte, qui a revêtu le gilet de sécurité d’achACT pour quelques minutes et Guillaume Denonne pour ecolo s’engagent ! MR et cdH sont pour leur part plus circonspects. En aparté Rudy Demotte exprimera la prudence dont il faut faire preuve particulièrement en matière de discrimination vis-à-vis des soumissionnaires. C’est une des raisons pour lesquelles, selon le marché enviagé, achACT propose différentes approches pour l’écriture des cahiers de charge.

Photos


25 organisations membres

avec le soutien de

réseaux internationaux