Vous êtes :  Accueil > Campagnes > Achats publics de vêtements > ça passe par ma commune > Petit Train Citoyen : Namur

  • Achats publics de vêtements

Cambodge - Marks & Spencer doit indemniser les travailleuses de Chung Fai

recherche
par marque

A.S. AdventureAdidasAldi
AppleAsics
B&CBel&BoBenetton
BershkaC&A
CarrefourCasinoCassis
ChampionCharles Vögele
ColruytCora
Diadora
DieselDisneyDreamland
E5 ModeEsprit
FilaFilippa K
G-StarGapGsus Industry
H&MHasbro
HemaHitachiHTC
InditexInno
InWearJack&JonesJBC
Kappa
LacosteLeeLevi's
LG ElectronicsLidl
Lola&LizaLottoM&S Mode
MangoMarks & SpencerMassimo Dutti
MattelMaxitoysMayerline
Mer du NordMexxMizuno
MotorolaNew Balance
New YorkerNikeNitendo
NokiaO'NeillOlivier Strelli
OnlyOtto
PaprikaPimkiePlayStation
PremamanPromod
Pull & BearPumaReebok
RIMRiver Woodss.Oliver
SamsungScapa Sports
Sony EricssonSpeedoSpringfield
Street OneSuperdry
Talking FrenchThe Cotton Group
ToysRusTrafic
TriumphUmbroUterquë
Vero Moda
WEWilson
WranglerXboxZara
Zeeman

par produit

Ballons de footConsole de jeuxGSM
JeansJouetOrdinateur portable
SmartphoneTablettesVestes
Vêtements de modeVetements et chaussures de sportVêtements promotionnels

Petit Train Citoyen : Namur

Date du petit train : vendredi 15 juin 2012

Carte d’identité:

  • Situation géographique : Province de Namur
  • Nombre d’habitants : 110 000 habitants
  • Focus sur les vêtements de travail:

Montant annuel d’achat/location de vêtements de travail par les administrations communales

85 000€

Nom du fournisseur principal

Initial Textile

Prise en compte systématique des critères sociaux dans le cahier des charges

OUI, y compris salaire décent

Référence à un système de vérification multipartite et transparent (du type de la Fair Wear Foundation)

NON

Echo du petit train :

Le petit train fait halte place l’Illon, face au bureau du CNCD, attendu par Frank, Florence, Luis et Prem qui porteront symboliquement les demandes d’Amnesty, achACT, Oxfam et du CNCD, relayés avec talent par Marcel Haulot.

En matière de vêtements de travail, Namur a franchi un premier pas en intégrant des critères d’exécution du marché qui tiennent compte des conventions fondamentales de l’OIT mais aussi de ce qu’on appelle les droits habilitants : le droit à un salaire vital, à une durée du travail qui n’est pas excessive, à des conditions d’hygiène et de sécurité qui ne porte pas préjudice au travailleur, le droit à un contrat de travail. Bref ce qui souvent détermine si le travailleur est en état de se battre pour ses droits fondamentaux… La démarche témoigne d’une bonne volonté. Mais, de l’aveu même du responsable des achats, une déclaration sur l’honneur du fournisseur ne garantit pas grand-chose…

C’est la raison pour laquelle achACT propose aux candidats de franchir un pas supplémentaire : tenir compte dans le choix des fournisseurs de preuves effectives du contrôle des conditions de travail dans la fabrication des vêtements (certificat, affiliation à un organisme de vérification multipartite) ?

C’est Oui, à l’unanimité, pour ECOLO représenté par Philippe Defeyt, actuel président du CPAS, pour le MR représenté par sa tête de liste namuroise, Anne Barzin, pour le CDH représenté par Geneviève Lazaron, Echevine et 2ème candidate sur la liste et pour le PS représenté par Valérie Déom, Députée fédérale, conseillère communale et 3ème sur la liste.

Pour Geneviève Lazaron, un nouveau cahier de charges est en développement et intègre aussi des critères favorables aux entreprises d’économie sociale pour l’entretien des vêtements de travail.

Une bonne base de travail !

Photos

25 organisations membres

avec le soutien de

réseaux internationaux