Vous êtes :  Accueil > Campagnes > Achats publics de vêtements > ça passe par ma commune > Petit Train Citoyen : Etterbeek

  • Achats publics de vêtements

Cambodge - Marks & Spencer doit indemniser les travailleuses de Chung Fai

recherche
par marque

A.S. AdventureAdidasAldi
AppleAsics
B&CBel&BoBenetton
BershkaC&A
CarrefourCasinoCassis
ChampionCharles Vögele
ColruytCora
Diadora
DieselDisneyDreamland
E5 ModeEsprit
FilaFilippa K
G-StarGapGsus Industry
H&MHasbro
HemaHitachiHTC
InditexInno
InWearJack&JonesJBC
Kappa
LacosteLeeLevi's
LG ElectronicsLidl
Lola&LizaLottoM&S Mode
MangoMarks & SpencerMassimo Dutti
MattelMaxitoysMayerline
Mer du NordMexxMizuno
MotorolaNew Balance
New YorkerNikeNitendo
NokiaO'NeillOlivier Strelli
OnlyOtto
PaprikaPimkiePlayStation
PremamanPromod
Pull & BearPumaReebok
RIMRiver Woodss.Oliver
SamsungScapa Sports
Sony EricssonSpeedoSpringfield
Street OneSuperdry
Talking FrenchThe Cotton Group
ToysRusTrafic
TriumphUmbroUterquë
Vero Moda
WEWilson
WranglerXboxZara
Zeeman

par produit

Ballons de footConsole de jeuxGSM
JeansJouetOrdinateur portable
SmartphoneTablettesVestes
Vêtements de modeVetements et chaussures de sportVêtements promotionnels

Petit Train Citoyen : Etterbeek

Date du petit train : Dimanche 17 juin 2012

Carte d’identité:

  • Situation géographique : Région Bruxelloise
  • Nombre d’habitants : 44 300 habitants
  • Focus sur les vêtements de travail:

Montant annuel d’achat/location de vêtements de travail par les administrations communales

37 000€ (2012)

Nom du fournisseur principal

Palais du cache-poussière, Protection & sécurité

Au moins un achat socialement responsable de vêtements

Demande une déclaration sur l'honneur à ses fournisseurs

Prise en compte systématique dans les cahiers de charge du respect des droits des travailleurs qui fabriquent les vêtements

NON

Echo du petit train :

Ce dimanche 17 juin, le petit train citoyen faisait escale à Etterbeek. Au départ du parc Fontenay, les représentants des listes du Bourgmestre, PS, FDF, CDH et Ecolo, des représentants associatifs et quelques citoyens de la ville ont revisité leur ville en abordant les thématiques du logement, de l’accueil de la petite enfance, de la mobilité, du vivre ensemble et de la Solidarité Internationale.

Une fois n’est pas coutume, c’est sous le soleil, et encadré par cinq policiers à vélo, que le petit train s’ébranle dans les rue d’Etterbeek. Le trajet vers l’arrêt « Solidarité Internationale », est l’occasion d’entamer la discussion avec différents candidats CDH et Ecolo.

Arrrêt Solidarité internationale
Jacqueline Beeckmans, bénévole Oxfam, présente Prem, une travailleuse cambodgienne qui fabrique des gilets de sécurité peut-être acheté par la ville d’Etterbeek. Jacqueline poursuit en signalant l’engagement de la commune qui demande déjà à ses fournisseurs une déclaration sur l’honneur relative au respect des Convention de l’OIT. Un bon point ! Elle fait ensuite remarquer le manque d’impact d’une telle demande difficilement vérifiable.

Des engagements?

« Si vous êtes élus, vous engagez-vous dès lors à choisir vos fournisseurs de vêtements de travail en tenant compte de preuves effectives du contrôle des conditions de travail dans la fabrication des vêtements (certificat, affiliation à un organisme de vérification multipartite) ? »

Marie-Rose Geuten (Ecolo), Rik Baeten (Spa/PS), Monique Jacques (CDH), Frank Van Bockstal et Vincent De Wolf (LB) et Thierry Mommer (FDF) répondent unanimement OUI !

Pour Frank Van Bockstal, échevin actuel de la Solidarité Internationale, « Etterbeek est plus en avance qu’en retard sur le sujet. S’il y a moyen d’aller plus loin, il faut viser le pas suivant et imposer aux sous-traitants des fournisseurs de la commune le respect des Conventions de l’OIT, dont l’interdiction du travail des enfants. » Pour Thierry Mommer (FDF), c’est au moins un sujet où la commune dispose de tous les leviers de décision en son sein. Selon lui, la clef réside dans la capacité des acheteurs à mettre en œuvre un tel engagement. Il accueille l’annonce de la publication prochaine du guide pratique d’achACT avec un grand intérêt. « C’est exactement ce qu’il faut ! »

Photos


25 organisations membres

avec le soutien de

réseaux internationaux