Vous êtes :  Accueil > Ressources > Multimédia > Video > Cambodge, le salaire de la faim

Cambodge, le salaire de la faim

Un documentaire sur les conditions de travail dans l'industrie de l'habillement au Cambodge. Il dénonce les salaires de misère que touchent les travailleuses. Des salaires qui ne leur permettent même pas de se nourrir en suffisance. Conséquence directe: les évanouissement collectifs se multiplient dans les usines d'habillement

Durée: 20 minutes

 Des dizaines, voire parfois des centaines de travailleuses tom­bent en syncope simultanément dans les usines d'habillement au Cambodge. Ce phénomène a touché 2400 travailleuses en 2011, dans de nombreuses usines. La situation ne s’améliore pas en 2012.

En cause : malnutrition et stress

Le salaire des travailleuses ne leur permet pas de subvenir à leurs besoins de base. Elles disposent bien souvent de moins d’un euro pour se nourrir et alimenter leur famille chaque jour. A Phnom Penh, cela ne permet tout simplement pas d’acheter une nourriture saine et suffisante. En découle un déficit calo­rique qui s’accroît jour après jour, accentué encore par la presta­tion d’heures supplémentaires.

Cambodge: faits & chiffres

L’habillement représente 85% des exportations nationales. Les jeunes femmes de 18 à 35 ans y constituent 90% de la main-d’oeuvre. En 2010, 200 000 travailleurs, soit 2/3 de la main d’oeuvre de l’ha­billement, sont descendus dans la rue pour réclamer une hausse du salaire mini­mum légal. Depuis, le salaire légal a augmenté de 8€. Ces augmentations ne com­pensent cependant pas les hausses du coût de la vie. En valeur réelle, le salaire des travailleurs de l’habillement a en fait diminué de 14% de­puis l’année 2000.

25 organisations membres

avec le soutien de

réseaux internationaux