Vous êtes :  Accueil > Campagnes > Salaire Vital > La responsabilité des marques et enseignes > Levi Strauss & Co.

Cambodge - Marks & Spencer doit indemniser les travailleuses de Chung Fai

recherche
par marque

A.S. AdventureAdidasAldi
AppleAsics
B&CBel&BoBenetton
BershkaC&A
CarrefourCasinoCassis
ChampionCharles Vögele
ColruytCora
Diadora
DieselDisneyDreamland
E5 ModeEsprit
FilaFilippa K
G-StarGapGsus Industry
H&MHasbro
HemaHitachiHTC
InditexInno
InWearJack&JonesJBC
Kappa
LacosteLeeLevi's
LG ElectronicsLidl
Lola&LizaLottoM&S Mode
MangoMarks & SpencerMassimo Dutti
MattelMaxitoysMayerline
Mer du NordMexxMizuno
MotorolaNew Balance
New YorkerNikeNitendo
NokiaO'NeillOlivier Strelli
OnlyOtto
PaprikaPimkiePlayStation
PremamanPromod
Pull & BearPumaReebok
RIMRiver Woodss.Oliver
SamsungScapa Sports
Sony EricssonSpeedoSpringfield
Street OneSuperdry
Talking FrenchThe Cotton Group
ToysRusTrafic
TriumphUmbroUterquë
Vero Moda
WEWilson
WranglerXboxZara
Zeeman

par produit

Ballons de footConsole de jeuxGSM
JeansJouetOrdinateur portable
SmartphoneTablettesVestes
Vêtements de modeVetements et chaussures de sportVêtements promotionnels

Levi Strauss & Co.

Siège (Ville,Pays): San Francisco, Etats-Unis
Année de fondation: 1873
Nombre de points de vente: 55 000 points de vente répartis dans 110 pays, parmi lesquels 2300 magasins Levi's (Levi's en possède environ 500; les 1800 restants sont des entreprises franchisées.) En 2011, 43% des bénéfices ont été réalisés en Asie et en Europe; les 57% restants, aux Etats-Unis.
Nombre d'employé(e)s: 17 000 employé(e)s (dont 9600 aux Etats-Unis, 4800 en Europe et 2600 dans la région Asie-Pacifique) ainsi que 4500 personnes participant à la production en Pologne, en Turquie, en Afrique du Sud et au Vietnam.
Propriétaire: Membres et parents de la famille Levi Strauss
PDG: Chip Bergh
Chiffre d'affaires: 3,66 mia.€ dont environ 0.8 mia.€ gagné en Europe
Bénéfices: 107,6 mio.€
Pays de production: Les marchandises sont produites dans 797 usines situées dans 47 pays; 12 de ces usines se trouvent au Cambdoge
Marques de l'entreprise: Levis, Dockers, Signature by Levi Strauss & Co., dENiZEN

Levi Strauss & Co n'est pas membre d'une initiative de vérification multipartite.

 

Position de Levi Strauss & Co. par rapport au salaire minimum vital

En 1991, Levi Strauss & Co. est l'une des premières entreprises textiles au monde à établir un code de conduite. Celui-ci comprend l'obligation de payer le salaire minimum légal ou le salaire habituellement versé dans le secteur. L'entreprise ne s'engage toutefois pas à verser un salaire minimum vital.

En 1999, Levi Strauss & Co. devient membre d'Ethical Trading Initiative (ETI), qu’elle quittera en 2007, parce qu'elle refuse de s'engager, dans son code de conduite, à verser un salaire minimum vital.

En 2011, vingt ans après avoir établi son premier code de conduite, l'entreprise décide qu'elle veut désormais œuvrer, par son activité commerciale, pour le bien-être des travailleurs et travailleuses et élaborer des programmes locaux adaptés à ses usines. Levi Strauss & Co. constate notamment que respecter les normes minimales ne suffit pas et que les contrôles effectués n'ont qu'une influence limitée. Quatre ans après a rupture avec ETI, l'entreprise argue aussi que travailler avec toutes les parties prenantes est déterminant.

Levi Strauss & Co. ne s'engage qu’à payer le salaire minimum légal ou le salaire habituellement en vigueur dans le secteur. Comme mesures pour lutter contre les salaires de misère et les heures supplémentaires excessives, l'entreprise a lancé des programmes visant à augmenter la productivité dans les usines. Elle veut aussi intervenir auprès des gouvernements afin que le salaire minimum légal puisse couvrir les dépenses de base (par exemple au Bangladesh, au Cambodge et au Mexique).

En 2012, Levi Strauss & Co. met en route des projets pilotes faits sur mesure pour ses usines au Bangladesh, en Égypte, en Haïti, au Pakistan et au Cambodge afin d'augmenter les performances commerciales des usines et améliorer les conditions de vie des employé·e·s. On ignore toutefois les détails de ces programmes.

Évaluation de Levi Strauss & Co. par achACT

Levi Strauss & Co ne s'engage pas sur tous les plans pour l'augmentation des salaires versés. Il est vrai que l'entreprise est intervenue auprès de certains gouvernements, mais elle devrait soutenir officiellement l'augmentation des salaires minimums légaux à un niveau vital et prendre des mesures concrètes, dans les usines, pour le versement d'un salaire minimum vital. Le seul projet de Levi Strauss & Co. portant sur le versement des salaires dont nous avons connaissance se concentre sur la productivité, une approche qui, dans bien des cas, ne fait qu'augmenter la pression sur les employé·e·s. Un véritable engagement de la part de Levi Strauss & Co. impliquerait, d'une part, que l'entreprise s'engage à verser un salaire minimum vital et, d'autre part, qu'elle examine, avec un regard critique, les conséquences de ses propres activités commerciales sur les conditions de travail dans les usines. Pour atteindre ces objectifs, il est indispensable que l'entreprise analyse la structure des prix, soutienne et encourage activement la liberté syndicale et collabore avec d'autres grandes marques, avec les travailleurs et travailleuses, ainsi qu'avec les syndicats et les ONG.

25 organisations membres

avec le soutien de

réseaux internationaux