Vous êtes :  Accueil > Produits > Sport > Chaussures de sport

Répression au Bangladesh - Les marques doivent agir !

recherche
par marque

A.S. AdventureAdidasAldi
AppleAsics
B&CBel&BoBenetton
BershkaC&A
CarrefourCasinoCassis
ChampionCharles Vögele
ColruytCora
Diadora
DieselDisneyDreamland
E5 ModeEsprit
FilaFilippa K
G-StarGapGsus Industry
H&MHasbro
HemaHitachiHTC
InditexInno
InWearJack&JonesJBC
Kappa
LacosteLeeLevi's
LG ElectronicsLidl
Lola&LizaLottoM&S Mode
MangoMarks & SpencerMassimo Dutti
MattelMaxitoysMayerline
Mer du NordMexxMizuno
MotorolaNew Balance
New YorkerNikeNitendo
NokiaO'NeillOlivier Strelli
OnlyOtto
PaprikaPimkiePlayStation
PremamanPromod
Pull & BearPumaReebok
RIMRiver Woodss.Oliver
SamsungScapa Sports
Sony EricssonSpeedoSpringfield
Street OneSuperdry
Talking FrenchThe Cotton Group
ToysRusTrafic
TriumphUmbroUterquë
Vero Moda
WEWilson
WranglerXboxZara
Zeeman

par produit

Ballons de footConsole de jeuxGSM
JeansJouetOrdinateur portable
SmartphoneTablettesVestes
Vêtements de modeVetements et chaussures de sportVêtements promotionnels

Chaussures de sport

Faites le test.
Cherchez sur l’étiquette, le pays de production, le « Made in » de votre chaussure de sport.

Trouvé ?
Alors, il y a fort à parier que l’origine mentionnée soit la Chine ou le Vietnam.

Ce sont, loin devant les autres, les pays où se concentrent le plus grand nombre d’usines spécialisées dans cette production.

 

Un monopole chinois

Une production par ailleurs largement maîtrisée par un petit nombre d’entreprises telles que le groupe industriel Yue Yuen qui produit à lui seul une chaussure de sport sur six vendues dans le monde, principalement sous les marques Adidas, Asics, New Balance ou Puma. Basé à Hong Kong le groupe Yue Yuen dispose de dizaines d’usines principalement en Chine et au Vietnam.

 

… au bénéfice des marques

Cette organisation de la production permet de produire au moindre coût et d’investir un maximum dans le développement de nouveaux modèles, le marketing, la publicité, le sponsoring. Bref tout ce qui fait vendre… Au plus grand bénéfice des marques et des principaux acteurs industriels.

 

… au détriment des travailleurs ?

Les travailleurs qui produisent chaussures et vêtements de sport tirent-ils profit de la bonne santé du secteur ?

Il serait faux de dire qu’aucune amélioration des conditions de travail n’a été apportée ces dernières années dans les usines. Suite aux interpellations publiques et à la demande des marques qui en a découlé, beaucoup d’usines ont par exemple recours à des colles moins toxiques ; des améliorations ont également été apportées en matière d’hygiène sur les lieux de travail.

Mais globalement, la bonne santé du secteur doit beaucoup à la perpétuation d’un modèle de production basé sur des salaires insuffisants pour vivre, à des emplois précaires et à la répression des syndicats.

25 organisations membres

avec le soutien de

réseaux internationaux