Vous êtes :  Accueil > Campagnes > Make IT Fair > Le vrai coût de l'électronique portable

Le vrai coût de l'électronique portable

Derrière nos GSM se déploie une industrie complexe, principalement basée en Asie et qui emploie un grand nombre de travailleuses migrantes . À elle seule, la Chine fournit plus d'un téléphone portable sur deux, trois ordinateurs sur quatre et la majorité des consoles de jeux. L'Inde, la Thaïlande, les Philippines et le Vietnam fabriquent également des produits électroniques.

La plupart des marques ne fabriquent pas elle-même les produits qu'elles vendent. Au sommet de la chaine, elles négocient durement le prix d'achat, ce qui met sous pression les fabricants et surtout leurs sous-traitants, fournisseurs et travailleurs. Les marques et distributeurs engrangent la plus grande marge bénéficiaire. La majorité de ces entreprises reconnaissent leur responsabilité et s'engage à respecter les droits des travailleurs dans leur filière. Cependant, dans les usines, les améliorations sont rares.

 

Travailleurs sous pression

La violation des droits des travailleurs et les mauvaises conditions de travail sont systématiques dans l'industrie de l'électronique. La liberté d’association en syndicat et le droit de négocier collectivement ne sont pas respectés. Pire, les travailleurs qui protestent ou simplement s’organisent risquent d’être victimes de répression et d’actes d’intimidation.

Les salaires sont insuffisants pour vivre dignement. Ils ne dépassent que de peu le minimum légal. Ce niveau ides salaires oblige les travailleurs à prester des heures supplémentaires excessives afin de couvrir leurs besoins de base. Ils travaillent l'équivalent de deux temps plein, soit 12 heures par jour, 6 jours sur 7. Et lorsque, épuisé, le travailleur commet une erreur, il est mis à l'amende . L'un d'eux témoigne : « Je me sens extrêmement fatiguée et sous pression. Si j'abime un produit, je serai mise à l'amende. On nous dit que les matériaux de production valent de dizaines de milliers de yuans! Je ne pourrais jamais payer une telle somme. Je ressens une grande pression au travail. »

Les cadences élevées, le stress et la grande utilisation de produits chimiques posent dans l’industrie électronique d’importants problèmes de santé et sécurité au travail.

Contrats temporaires, de court terme ou intérimaire, travail de nuit, sous-statuts… L’industrie électronique fournit des emplois précaires aux travailleurs. En Chine, la discrimination à l’embauche est devenue systématique.

 

Devenez achACTEURS !

Même si l'action syndicale est fortement réprimée, les travailleurs de l’industrie électronique se mobilisent dans les pays de production. Avec les réseaux internationaux Goodelectronics et Make IT Fair , ils ont développé les demandes de la campagne Make IT Fair. Avec achACT – Actions Consommateurs Travailleurs, vous pouvez les soutenir.

25 organisations membres

avec le soutien de

réseaux internationaux