Vous êtes :  Accueil > Campagnes > Make IT Fair > Le vrai coût de l'électronique portable > Une main-d'oeuvre principalement féminine et migrante

Une main-d'oeuvre principalement féminine et migrante

La plupart des travailleurs qui fabriquent les produits électroniques portables sont de jeunes femmes migrantes dont les droits fondamentaux sont systématiquement bafoués.

Les résultats de toutes les recherches montrent que les femmes sont préférées aux hommes. Elles sont per¬çues comme plus dociles et moins enclines à protester. Entre 80 et 90 % des travailleurs sont des femmes. Par contre les hommes sont majoritaires dans les niveaux hiérarchiques supérieurs.

En Chine, la plupart des travailleurs des usines étu¬diées sont des femmes migrantes âgées de 18 à 30 ans et originaires des régions rurales. Elles ont migré et accepté leur travail pour pouvoir envoyer une partie de leur salaire à leur famille. Leur proportion atteint les 90 % dans certaines usines. Des travailleuses âgées de 16 à 18 ans sont également employées. Elles sont trai¬tées comme des adultes et sont donc amenées égale¬ment à réaliser des tâches plus dangereuses ce qui est contraire à la législation chinoise du travail. Les usines B et C occupent un certain nombre de travailleuses migrantes provenant aussi bien du Guangdong que de provinces rurales comme le Guangxi, Shaanxi, Si¬chuan, Hunan et Hubei.

25 organisations membres

avec le soutien de

réseaux internationaux