Vous êtes :  Accueil > Campagnes > Make IT Fair > Le vrai coût de l'électronique portable > Des heures de travail excessives

Des heures de travail excessives

Les niveaux tellement bas des salaires payés pour une durée légale de travail contraignent les travailleurs à prester de nombreuses heures de travail. La législation n’est respectée dans aucune des usines. Ces heures supplémentaires ne sont pas toujours payées au tarif légal et sont dans certains cas obligatoires.

La loi chinoise fixe l’horaire de travail à temps plein à 40 heures par semaine. Des horaires de travail excessifs ont été constatés dans les huit usines étudiées. Les heures supplémentaires varient de 80 à 180 heures par mois, soit l’équivalent d’un deuxième temps plein ! Il s’agit d’une violation de la législation chinoise du travail qui fixe la limite des heures supplémentaires à 36 heures par mois. Certains travailleurs ont même déclaré qu’ils ne peuvent pas refuser de prester des heures supplémentaires.

L’horaire de base de travail en Inde est de 48 heures par semaine. Dans la réalité, les tra¬vailleurs prestent des heures supplémentaires plus d’un jour sur deux. Excepté dans l’usine appartenant à Nokia, les heures supplémentaires ne sont pas payées au tarif légal, soit le double. Souvent, les travailleurs ne sont payés qu’au tarif normal. Leurs heures supplémentaires ne sont par¬fois pas rémunérées du tout.

Aux Philippines aussi, le nombre d’heures de travail dépasse de loin le maximum international de 48 heures plus 12 heures supplémentaires par semaine. Une travailleuse explique qu’elle travaille entre 9 et 12 heures par jour pour une moyenne hebdomadaire variant de 64 à 67 heures. Les travailleurs qui refusent de prester les heures supplémentaires demandées sont punis pour insubordination et risquent de perdre leur emploi.

25 organisations membres

avec le soutien de

réseaux internationaux