Vous êtes :  Accueil > Agir > Actions urgentes > Actions urgentes

recherche
par marque

A.S. AdventureAdidasAldi
AppleAsics
B&CBel&BoBenetton
BershkaC&A
CarrefourCasinoCassis
ChampionCharles Vögele
ColruytCora
Diadora
DieselDisneyDreamland
E5 ModeEsprit
FilaFilippa K
G-StarGapGsus Industry
H&MHasbro
HemaHitachiHTC
InditexInno
InWearJack&JonesJBC
Kappa
LacosteLeeLevi's
LG ElectronicsLidl
Lola&LizaLottoM&S Mode
MangoMarks & SpencerMassimo Dutti
MattelMaxitoysMayerline
Mer du NordMexxMizuno
MotorolaNew Balance
New YorkerNikeNitendo
NokiaO'NeillOlivier Strelli
OnlyOtto
PaprikaPimkiePlayStation
PremamanPromod
Pull & BearPumaReebok
RIMRiver Woodss.Oliver
SamsungScapa Sports
Sony EricssonSpeedoSpringfield
Street OneSuperdry
Talking FrenchThe Cotton Group
ToysRusTrafic
TriumphUmbroUterquë
Vero Moda
WEWilson
WranglerXboxZara
Zeeman

par produit

Ballons de footConsole de jeuxGSM
JeansJouetOrdinateur portable
SmartphoneTablettesVestes
Vêtements de modeVetements et chaussures de sportVêtements promotionnels

Actions urgentes

Chine - Décembre 2015

CHINE : Libérez immédiatement les militants des droits des travailleurs !

Au moins cinq militants des droits des travailleurs ont été placés en détention criminelle en Chine...

 

De 3 au 5 décembre, des organisations chinoises de défense des droits des travailleurs basées dans la province du Guangdong ont été la cible d'une vague sévère et imprévue d’arrestations. Au moins six militants des droits des travailleurs ont été placés en détention criminelle ...

UPDATE novembre 2016

Zeng Feiyang et Meng Han sont toujours en détention. Zeng Feiyang a été condamné à une peine de prison avec sursis et Meng Han à 1 an et 9 mois de prison ferme. Leur crime : avoir informé les travailleurs de l’usine Lide Shoes, fournisseur de Ralph Lauren et Calvin Klein, de leurs droits. achACT dénonce ces condamnations injustes et rappellent l’urgence d’agir pour mettre fin à la répression des organisations de défense des travailleurs en Chine.

En savoir plus

UPDATE mars 2016

La militante des droits des travailleurs Zhu Xiaomei a été libérée sous caution le 2 Février. Tang Jian, un autre militant, a également été libéré. Peng Jia Yong et Deng Xiaoming avaient eux été libérés le 10 Janvier. Zhu Xiaomei bien que fatiguée est rentrée chez elle en bonne santé. Détenue au centre de détention n ° 1 de Guangzhou depuis le 3 Décembre 2015, son statut de jeune mère allaitante a fortement conditionné sa libération. Zhu Xiaomei, membre du Centre des travailleurs Panyu, avait été accusée de «rassemblement de foule dans le but de troubler l'ordre social».

En savoir plus

UPDATE janvier 2016

Le 9 Janvier, après 37 jours de détention, les militants syndicaux Peng Jia Yong et Deng Xiaoming ont été libérés et raccompagnés chez eux.

Par contre, les avocats de Zeng Feiyang, Meng Han, et Zhu Xiaomei, trois autres militants arrêtés, signalent que leur détention est maintenue. Ils sont accusés de «rassemblement de foule en vue de troubler l'ordre social». Leur lieu de détention n’est pas connu et leurs avocats ne peuvent toujours pas les rencontrer.

L’arrestation de He Xiabo est également confirmée en vertu d’accusations de détournements de fonds. Il est toujours détenu au centre de détention du district de Nanhai de Foshan. Sa femme, Yong Min, a reçu une notification verbale du parquet de Foshan affirmant qu'He Xiabo aurait signé un «engagement de ne pas embaucher d’avocat". Doutant de l’authenticité de cette affirmation, elle a engagé maitre Ge Yongxi pour défendre son mari.

Quant à Tang Jian, un autre militant syndicaliste, il est toujours porté disparu.

17 décembre 2015

De 3 au 5 décembre, des organisations de défense des droits des travailleurs basées dans la province du Guangdong ont été la cible d'une vague sévère et imprévue d’arrestations. Au moins quatre organisations ont été visées. 25 membres du personnel et des bénévoles de ces organisations ont été arrêtés et interrogés par la police, dont sept sont encore en détention ou ne peuvent être contactés.

Parmi eux, Zeng Feiyang, et Zhu Xiaomei, respectivement directeur et organisatrice du Centre de service aux travailleurs migrants de Panyu, He Xiaobo, directeur de l’organisation de services aux victimes d’accidents du travail et orphelins de Nanfeiyan, ainsi que les militants des droits des travailleurs Peng Jiayong, Deng Xiaoming, Meng Han, Tang Jian.

En date du 15 décembre 2015, les détentions de cinq d’entre eux, Zeng Feiyang, He Xiaobo, Zhu Xiaomei, Deng Xiaoming et Peng Jia-Yong ont été confirmées. Tandis qu’aucune information n’est disponible à propos de Meng Han et de Tang Jian.

En tant qu’organisations et individus qui défendent les droits des travailleurs, nous appelons le gouvernement chinois à:

  1. Libérer immédiatement tous les militants des droits des travailleurs détenus mentionnés ci-dessus.
  2. Arrêter la répression de militants des droits des travailleurs, des organisations de défense des travailleurs et des organisations de la société civile.
  3. Respecter et protéger le développement et la liberté de la société civile tel que prescrit par la Constitution chinoise.

Face à l’inaction du syndicat officiel et seul syndicat autorisé en Chine, All China Trade Union, les organisations et militants chinois de défense des droits des travailleurs jouent un rôle vital pour aider les travailleurs à résoudre les conflits avec leurs employeurs à travers des négociations collectives, contribuant à réduire les tensions sociales.

La répression actuelle intervient alors que la Province chinoise de Guangdong située au cœur de la région manufacturière du Delta de la Rivière des Perles est en proie à une importante vague de fermetures et de délocalisations d’usines au cours de laquelle les droits des travailleurs sont bafoués : salaires non payés, pas d’indemnité de licenciement, absence de contributions de l’employeur à l’assurance sociale.

Le nombre de grèves et de manifestations enregistrées dans la province de Guangdong par China Labour Bulletin a plus que doublé ces derniers mois, passant de 23 en Juillet à 52 en Octobre et 56 en Novembre.

>>> Voir à ce propos la carte des grèves sur le site de China Labor Bulletin.

25 organisations membres

avec le soutien de

réseaux internationaux