Vous êtes :  Accueil > Campagnes > Achats publics durables 2018 > Interpellations à ARLON

  • Achats publics durables 2018

Soutenez les travailleurs.euses d’ATG, leader du gant industriel

recherche
par marque

A.S. AdventureAdidasAldi
AppleAsics
B&CBel&BoBenetton
BershkaC&A
CarrefourCasinoCassis
ChampionCharles Vögele
ColruytCora
Diadora
DieselDisneyDreamland
E5 ModeEsprit
FilaFilippa K
G-StarGapGsus Industry
H&MHasbro
HemaHitachiHTC
InditexInno
InWearJack&JonesJBC
Kappa
LacosteLeeLevi's
LG ElectronicsLidlLola&Liza
LottoM&S Mode
MangoMarks & SpencerMassimo Dutti
MattelMaxitoysMayerline
Mer du NordMexxMizuno
MotorolaNew Balance
New YorkerNikeNitendo
NokiaO'NeillOlivier Strelli
OnlyOtto
PaprikaPimkiePlayStation
PremamanPromod
Pull & BearPumaReebok
RIMRiver Woodss.Oliver
SamsungScapa Sports
Sony EricssonSpeedoSpringfield
Street OneSuperdry
Talking FrenchThe Cotton Group
ToysRusTrafic
TriumphUmbroUterquë
Vero Moda
WEWilson
WranglerXboxZara
Zeeman

par produit

Ballons de footConsole de jeuxGSM
JeansJouetOrdinateur portable
SmartphoneTablettesVestes
Vêtements de modeVetements et chaussures de sportVêtements promotionnels

Interpellations à ARLON

Province du Luxembourg, nombre de communes : 44

Focus sur les vêtements de travail:   Arlon

  • Budget de vêtements de travail et de sécurité : 94.000 €/an
  • La ville loue ses vêtements de travail avec des marchés publics pour des contrats de 3 ans
  • prochain marché : 2019-2021

Apéro politique, Arlon, 19 septembre 2018

 Cet apéro politique s’est déroulé dans un contexte différent, celui d’une rencontre « transcommunale » entre les citoyens et les candidats des différents partis présents dans la province du Luxembourg. Autour de la table thématique sur les achats durables et le commerce équitable, des militants d’achACT, d’OXFAM-Magasins du Monde, des citoyens et le bourgmestre d’Arlon, Vincent Magnus (CDH). Les candidats aux scrutins provincial et communal devaient s’engager à relayer auprès de leur parti les questions et les revendications des associations et des citoyens. Tous ont promis de le faire.  

Pour le CDH. Thérèse Mahy, députée provinciale et Anne-Catherine Goffinet, députée fédérale et quatrième échevine à Arlon ont évoqué leur attachement à la valorisation des producteurs locaux et à la promotion d’une alimentation de qualité notamment dans les cantines scolaires. Le prochain marché public de vêtements de travail pour la ville d’Arlon est prévu en 2019. Anne-Catherine Goffinet reconnaît qu’elle manque d’informations à ce sujet et estime que c’est le cas dans la majorité des communes. Pour elle, l’Union des Villes et des Communes devrait jouer ce rôle de sensibilisation et la province aider les acheteurs publics, sous la forme d’une centrale d’achats.

Pour le MR. Gérard Mathieu, conseiller provincial et Ludovic Turbang, conseiller communal à Arlon disent être « sensibles » au message des citoyens même s’il est difficile de « s’engager en général en raison de l’autonomie communale ». Arlon est reconnue « commune du commerce équitable » mais il faut « insuffler » cet engagement dans les 44 autres communes du Luxembourg, estime Ludovic Turbang. Le mot « insuffler » est très souvent repris par les deux candidats MR pour définir leur engagement en matière de commerce équitable et d’achats durables de vêtements de travail vis-à-vis des autres candidats MR. Ludovic Turbang promet, si le MR entre dans la majorité à Arlon, de fournir un effort progressif en matière d’achats durables. « On peut sur une législature de six ans faire évoluer le marché de 5% par an ». Et « insuffler » cet engagement vers les autres communes de la province.

Pour le PS, Nathalie Heyard, députée provinciale et Stephane De Mul, président du CPAS de Marche-en- Famenne avaient préparé une lettre avant la rencontre citoyenne. Dans cette lettre, les candidats PS rappellent que leur parti « prône le commerce équitable » et encourage les communes à obtenir ce label ». Les marchés publics doivent contenir des clauses sociales, éthiques et environnementales et « les communes doivent encourager les groupements d’achats solidaires ». Elles ont aussi un rôle de sensibilisation du public à jouer.  Stephane De Mul explique que pour le CPAS de Marche-en-Famenne, il existe déjà une déclaration de politique générale pour des marchés publics responsables et qu’au niveau de la province du Luxembourg, des clauses sociales encadrent le marché public des services et des fournitures. « Les communes peuvent s’en inspirer ».

Pour Ecolo, Géraldine Frognet, candidate à Arlon et Guirec Halflants, candidat aux élections provinciales, disent « signer à deux mains » l’engagement en faveur des achats durables et du commerce équitable. La promotion du commerce équitable doit se faire au niveau de la commune mais c’est aussi un engagement individuel, estime Géraldine Frognet. La candidate Ecolo appelle cependant achACT à aider à mieux connaître le marché des vêtements de travail responsables pour répondre aux défis posés par le prochain marché public à Arlon.

25 organisations membres

avec le soutien de

réseaux internationaux